AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu me cherchais?...[Marcus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Lucas Montello

More about me
Messages : 312
Localisation : Maybe behind you
Emploi/Etudes : Informaticien à ses heures perdues
Age du Perso : 253 ans
Arrivé(e) le : 07/04/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Tu me cherchais?...[Marcus] Mer 7 Mai - 8:17


Marcus & Lucas


    Allongé sur le rebord du toit d’un immeuble, j’avais passé mes mains sous ma tête en guide de coussin et observais le ciel nocturne. Je m’étais nourri un peu plus tôt dans la soirée, sur une petite brunette complètement junkie mais qui avait très bien fait l’affaire. C’est par la suite que j’étais grimpé là haut par l’échelle de secours. Aucune personne ne venait jamais par ici et pourtant c’était bien agréable. Je n’avais jamais vraiment eu le vertige, du moins que je me souvienne… Même humain la hauteur ne m’avait jamais posé le moindre souci, au contraire j’avais toujours apprécié ce genre d’endroit. Nous pouvions voir la vie en bas sans pour autant être vu. On était observateur du monde.

    C’est alors que je sentis son odeur… ou plutôt sa puanteur ! Et voilà le chien ! Jetant un coup d’œil en contrebas, je l’observais avancer.  J’avais eu vent à plusieurs reprises qu’il me cherchait…sans jamais me trouver ! Pourtant je laissais toujours quelques traces ici et là… notamment sur celle qu’il aimait… Elle par contre, elle savait comment me trouver. Il faut dire que Crystal et moi… Elle était la parfaite chasseuse, qui avait apprit comment me traquer à la perfection. Il me suffisait de lui laisser quelques messages, plus ou moins discrets et je savais qu’elle finissait toujours par me retrouver.  

    Je ne tardais pas à sauter. Après plusieurs mètres de chute, fatal pour n’importe quel humain, j’atterris agilement sur mes pieds, comme si je venais uniquement de sauter de vingt centimètres.  Derrière lui, je me grattais légèrement la gorge pour annoncer ma présence, même si cet acte était tout à fait inutile. Il savait que j’étais là, tout proche. « On m’a dit que tu me cherchais… » Les présentations étaient bien futiles. Je savais qui il était et surtout je l’avais toujours bien trop senti sur chaque centimètre carré de Crystal. Ce qui en soit me faisait enrager : d’une parce qu’il partageait la vie de la jeune femme et de deux parce que je ressentais ce sentiment si stupide et futile nommé jalousie. Or je n’étais pas le genre de personne à avoir vraiment un jour pu sentir cette émotion là. Et puis était-il bien nécessaire que je précise à quel point je n’appréciais pas les loups ? Certains étaient certes tout à fait utiles et pouvaient être de très bons chiens de garde mais ça s’arrêtait là…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Mar 13 Mai - 9:58

Des jours qu’il cherchait et rien, quelques sangsues étaient comme qui dirait mortes sous les coups d’un loup, mais ce n’était pas le bon et personne à part Anastasia ne semblait connaitre ce cadavre ambulant. Anastasia… Il aurait dû être plus menaçant, mais elle semblait en savoir beaucoup et il arriverait bien à en apprendre plus sans être obligé de se la taper. Vulgairement, il comptait la baiser virtuellement ! Son odeur, cette odeur que Crystal avait sur elle, il l’avait pourtant imprégnée en lui, mais rien n’y faisait. Les cadavres laissés par des crocs ne l’amenaient nulle part ! Il était heureux de se savoir futur père, mais il avait aussi envie d’avoir un grand sourire le jour où il le verrait mort à ses pieds. Il devait récupérer des informations dans un club un peu plus loin, à croire qu’il était abonné à la boisson sans boire. Quel ironie, lui qui arrivait à tenir bon, sauf cette soirée là, avec l’une de ses anciennes amantes d’un soir. La fin de soirée avait été tout sauf magnifique : engueulade sévère, dépeçage de sangsues, récupération de Crystal avant qu’elle ne fuit et… et Marcus s’arrêtait net en sentant la froideur de l’air, sans compter l’odeur présente. Son odeur ! Le Lycan effectuait un lent demi-tour, très lent, comprenant qui pouvait bien être derrière lui.

Son regard se fixait sur l’homme en face de lui, le jaugeant par en dessous. Il était grand, comme lui, sa musculature ne semblait pas impressionnante, contrairement à la sienne, mais elle semblait plus nerveuse. Et il savait qu’il était vieux, il devrait être en poussière depuis longtemps, mais la sangsue était bien en face de lui, l’air presque narquois. Ses narines frémirent au vent qui lui transportait l’odeur de cet infâme cadavre ambulant. Il avait beau le regarder, il ne comprenait pas comment Crystal avait pu se laisser aveugler par ce qui devait être sa beauté pour coucher avec. Mais c’était sa faute, il aurait dû rester au lieu de partir pour lui donner une vie meilleure. Il avait raté le coche, certes, mais il était revenu pour elle, une fois de plus et il ne comptait pas le laisser vivre longtemps. Les yeux du Lycan vinrent se fixer dans les prunelles de son ennemi, il n’y avait pas d’autres mots pour traiter ce qui ressemblait à un homme en face de lui. Marcus en aurait presque rit de penser que c’était un homme. Il semblait parler et marcher tout comme, mais intérieurement, il n’y avait plus rien, même le sang qui était en eux ne leur appartenait pas.

Deux monstres, face à face, en pleine ville. Comment gérer cela ? Marcus n’avait aucune envie de gérer quoique se soit, il n’avait qu’une envie furieuse de le tuer d’un bon coup de croc bien placé. Mais malgré sa haine palpable dans l’air ambiant, il ne ferait rien pur éviter que des innocents ne soient atteints, elle ne le permettrait pas. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait de laisser le loup prendre possession de son corps. Cette envie grondante, menaçante, laissant échapper un grognement sonore d’entre les lèvres de l’homme. Les bras le long du corps, Marcus pouvait sentir chacune de ces armes sur lui, que se soit les deux lames aux bottes planqués le long de son jean sombre, comme le silencieux dans le dos sous sa chemise, sans oublier le pieu calé à son bras gauche sous la manche de sa veste en cuir. La meilleure arme se trouvait être dans sa bouche et sa ténacité à ne pas lâcher prise. Haussant un sourcil, il laissait passer un groupe de jeunes femmes avant de prendre la parole. Des mots, de simples mots, mais c’était ce qu’il pensait, et ce, depuis bien longtemps.

« Pour te tuer. » lâchait-il entre ses lèvres pincées. Il n’avait pas parlé fort, loin de là, un simple murmure qui venait jusqu’aux oreilles du grand brun froid comme la mort qu’il irait gouter. Marcus n’aimait pas forcément les affrontements, surtout lorsqu’il y avait des civils, mais cela ne le dérangerait pas de tenter quelque chose. Pour le moment, il l’étudiait le plus possible, enregistrant le moindre détail dans sa mémoire olfactive ou non. Allant de sa tenue à son regard en passant par ses mains, le Lycan analysait la situation afin de déterminer comment il allait bien pouvoir l’attaquer sans impunité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lucas Montello

More about me
Messages : 312
Localisation : Maybe behind you
Emploi/Etudes : Informaticien à ses heures perdues
Age du Perso : 253 ans
Arrivé(e) le : 07/04/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Dim 25 Mai - 8:54


Marcus & Lucas

    Voici donc le lycan qui était censé me poser tant de problèmes… Nos capacités nous avaient permi de nous reconnaitre, alors même que nous nous étions jamais vus réellement. Merci Crystal… Parce qu’après tout le vecteur de nos odeurs respectives, c’était bien elle, elle qui côtoyait le vampire qui lui avait bousillé la vie et le lycan, qui tentait de lui embellir… plus ou moins. Je me souvenais de notre dernière rencontre elle et moi, son sang si délicat et sucré effleurer mes lèvres et glisser le long de ma gorge.

    Le grognement de la bestiole me ramena sur terre, je restais ainsi à l’observer durant des secondes qui s’étirèrent en minutes. C’était censé être intimidant c’est ça ? J’avais des décennies derrière moi et ce n’était pas le premier lycan que je croisais. J’avais arraché les crocs de quelques uns pour moins que ça. Certes ils étaient mortels pour nous les vampires mais à faible dose c’était juste un poison qui nous affaiblissait. Nous nous jugeâmes, nous étudiâmes, sans que je ne réalise le moindre mouvement supplémentaire. Il était différent de ce que j’avais pu m’imaginer, il faut dire que nous divergions sur bien des points et pourtant nous avions tous les deux un certain faible pour une blondinette au cœur chantant…

    Des rires vinrent perturber notre échange non verbal et je perçus quelques battements de cœur, quatre en plus de celui totalement bestial de l’homme qui me faisait face. Des jeunes femmes passèrent près de nous, je pris appui contre le mur situé juste derrière moi, mon pied contre la surface, les bras croisés. Oh j’étais prêt à l’attaque malgré cette position décontractée. Il était sans doute très fort, ça je n’en doutais pas, je pouvais le percevoir, mon regard avait parcouru chacun de ses muscles, étudiant sa musculature. Je ne doutais pas un instant de sa puissance, les lycans étaient forts… j’étais rapide. Chacun ses avantages. Je ne sous-estimais cependant pas l’adversaire.

    Une quelconque réponse se laissa désirer au cours des minutes, si bien que je finis par conclure que j’en aurais pas… peut-être était-t-il muet va savoir. Mais alors que le groupe de jeunes femmes s’éloignaient, il m’adressa enfin la parole. Me tuer… Il pouvait prendre un ticket et faire la queue, ce n’était pas le premier et certainement pas le dernier. Je n’avais même pas assez de doigts pour parvenir à tous les compter. « Tu es donc venu jouer les preux chevaliers pour la blondinette… Etait-elle au courant que tu es là ? Et que tu souhaites faire la chose dont elle est incapable ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Mer 11 Juin - 21:06

Un grognement plus fort sortait d’entre ses lèvres. Marcus était en colère contre celui qui avait osé la gouter et il se doutait que ce n’était pas la première fois. Les marques sur son poignet, c’était lui, forcément, un autre, elle l’aurait déjà troué de part en part. Il comprenait mieux le fait qu’elle ait du mal à le tuer, mais c’était un vampire, pas un playboy de pacotille ! Son odeur, il ne pourrait pas l’oublier de sitôt, mais une fois qu’il serait en poussière, Marcus serait bien plus détendu. Apprécier la force de l’autre, il pouvait le faire facilement et ce qu’il voyait ne lui plaisait que moyennement. Il était aussi grand que lui, et malgré le fait qu’il semblait se détendre contre ce mur, Marcus n’était pas dupe. Il était prêt à bondir au besoin, tout comme lui-même. Leur rapidité était légendaire, mais cela n’impressionnait aucunement le loup, ce dernier en avait tué des plus coriaces, ou du moins, des plus bestiaux. Il avait un air trop… angélique, à croire que c’était lui, le lycan, le méchant de l’histoire.

« Non, non et oui ! » Claquait-il entre ses dents sans bouger d’un pouce. Il n’arrivait pas à être aussi détendu que l’autre. Cet autre qui l’avait touché plus intimement qu’un simple passant. Marcus devait mettre de coté cette jalousie qui le rongeait, il était là pour en finir avec lui, rien de plus, son aspect non repoussant était ce qui devait attirer les pucelles en chaleur, mais Crystal ? Comment avait-elle pu ? Des paroles probablement. Plissant les yeux, lui faisant se former des ridules au coin des yeux, il le surveillait. Autant son regard que ces mains, car entre les deux, c’était là qu’il était le plus dangereux.

« Je ne me compare pas à un chevalier allant combattre un dragon, contrairement à ce que tu pourrais penser ! Quant à mes allées et venues, je pense être assez grand pour savoir ce que j’ai à faire. » Il ne relevais pas plus sur le fait qu’elle semblait incapable de le tuer, ça, CA, il le ferait lui-même, les laissant ainsi profiter d’une vie plus paisible, plus tard, après, avec leur enfant. Enfin, s’il arrivait à s’en sortir. Grand et nerveux, voila comment il le voyait, ce démon aux yeux bleus semblait tout droit sorti d’un catalogue… Trop beau pour être vrai, les femmes devaient se faire avoir dans tous les sens du terme et les mensonges vont de paires. Lui au moins ne s’embarrassait pas de mensonges, il restait lui-même. « Mais peut-être que tu devrais appeler ta baby-sitter?» disait-il d’un ton mi-figue, mi-raisin. Un léger sourire en coin se laissait porter par son sarcasme. Il n’avait de compte à rendre à personne et les ruelles se désertifiaient de plus en plus. Il pouvait sentir ses flingues dans le dos qui le démangeait, mais les sortir maintenant ne ferait qu’engager un combat directement et il avait besoin de savoir une chose.

« Pourquoi elle? » demandait-il. Pourquoi avoir tué ses parents et la laisser voir cela, pourquoi la rendre folle au point qu’elle doute d’elle-même, mais pourquoi la garder en vie à chacune de leur rencontre ? Etait-ce parce qu’elle appartenait à une autre race ? Parce qu’il était avec elle ? Non, Marcus jurerait qu’il n’avait pas connaissance du Lycan que depuis peu de temps, alors pourquoi semblait-il être attaché à elle ? Les sangsues ne pouvaient pas avoir de sentiments et pourtant, cela s’immisçait dans son esprit comme une pensée ridicule et pourtant si plausible, qu’il en aurait vomi de plaisir. L’attente, c’était le moment le plus long, restait à savoir s’il aurait des réponses…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lucas Montello

More about me
Messages : 312
Localisation : Maybe behind you
Emploi/Etudes : Informaticien à ses heures perdues
Age du Perso : 253 ans
Arrivé(e) le : 07/04/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Ven 20 Juin - 4:40


Marcus & Lucas


    Oh je ne le sous-estimais pas… Au contraire malgré mon air détendu, j’étais complètement sur la défensive, mes muscles tendus, mon regard ne le quittant pas une fraction de seconde. C’était un temps largement suffisant pour qu’il attaque et je n’aimais pas la surprise. Voilà des réponses bien succintes qu’il me fournissait mais au fond c’était pas plus mal. Crystal ignorait donc qu’il était là, à le chercher depuis des semaines…Il aurait mieux fait de rentrer et de ne pas me chercher. Après tout c’était à ses risques et périls. Et voilà maintenant qu’il me comparait à un dragon, souhaitait-il me vexer ? « Ce n’est pas ce que je pense… » dis-je posément, j’étais le calme, il était la tempête…Du moins en apparence. Le lycan vs le vampire… une histoire vielle comme le monde… « Tenter de me tuer est la chose à faire selon toi ? » Je ne pense pas qu’elle apprécierait de voir son chiot rentrer en pièce détachée à la maison même si au fond ça j’en avais rien à cirer. « Tu devrais rentrer chez toi tant qu’il est temps. »

    Pourquoi elle ? Voilà une question que je m’étais souvent posé et dont la réponse s’imposait à moi pourtant très nettement. Je m’étais clairement attaché à elle, à ce petit bout de femme au caractère trempé, à cette blondinette qui s’était acharné à vouloir me faire souffrir… Au fond elle y était parvenue… Nous étions néfastes l’un pour l’autre, c’était un fait et pourtant je ne pouvais jamais m’empêcher de garder un œil sur elle… Elle avait su démolir cette glace qui entourait mon cœur … Je m’étais brulé à force de jouer… Pour une fois, ce fut moi qui conservais le silence le temps d’un instant. Je le voyais presque trépigné d’impatience pour avoir une réponse concrète… « si je te retourne la question, que me répondrais-tu ?... » Il suffisait de le voir, d’observer son regard quand on parlait d’elle… Sa présence ici et ses grognements montraient eux aussi qu’il n’était pas là par hasard… Il voulait la venger, il voulait tuer le vampire qui l’avait souffrir … tout ça en partie pour elle… et peut-être sans doute pour lui, ce lycan menaçant. Le regardant je rajoutais alors « parce qu’elle est qui elle est… parce que c’est Crystal tout simplement… » Elle était elle et c’est ça que j’appréciais… Je ne sais pas comment mais tout ça me fit penser à une de nos conversations… Je l’avais « créé »,façonné, avais participé en assez grande partie à ce qu’elle était aujourd’hui… La prime torturée, brisée… Et quand je l’avais vu avec ce loup, dans leur appartement, à jouer à la petite vie parfaite, j’avais ressenti cette… « jalousie » parce que c’était bien ça que je ressentais… Elle semblait différente… heureuse. Une chose que je ne lui apporterais jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Mer 25 Juin - 21:28


Marcus eut un rictus qui aurait pu se comparer à un sourire, si ce dernier ne s’était pas bloqué quelque part entre le fait qu’il devait rentrer chez lui et le fait que l’Autre aimait ? Crystal ? Une colère sourde menaçait de jaillir de sa poitrine, il n’était pas en pleine lune, mais il sentait le loup s’agiter de telle manière qu’il crut qu’il ne pourrait pas le contrôler longtemps. Ce qui serait probablement le cas s’il continuait à sentir cette petite douleur de jalousie, sans compter toutes les émotions qui pouvaient passer par là sans pouvoir sortir. « Temps de rentrer ? Je crois que tu ne sais pas à qui tu à affaire ! » lâchait-il dans un grondement plus animal qu’humain. Marcus se fichait des répercussions de se transformer devant des humains, sauf que dans son infini colère, il risquait de faire des dégâts et elle lui en voudrait probablement. Les muscles bandés, il fit un pas en avant, un seul, montrant juste qu’il restait sur ses gardes, les vampires étaient des assoiffés de sang et surtout leur rapidité légendaire ne laissait pas de trace. Mais il n’avait pas peur de lui, ni même de mourir, Marcus avait été si souvent aux portes de la mort qu’il en connaissait la douleur dans chacune de ses terminaisons nerveuses, sans compter le fait qu’il était déjà passé de l’autre coté, une fois.

« Je ne comptais pas juste essayer » disait-il en haussant un sourcil. Non, il n’avait jamais compté tenter de le tuer, il était certain de pouvoir y arriver d’une manière ou d’une autre. Il avait déjà un visage à mettre sur ce démon. « Comme si j’allais te dire ce que je ressens pour elle…  »grommelait-il. Il n’avait pas besoin de parler fort, cette sangsue pouvait très bien entendre tout ce qu’il murmurait et cela lui convenait parfaitement. Gueuler ou créer un scandale n’était pas non plus ce qu’il aimait, il avait toujours préféré la tranquillité et l’ombre pour s’y cacher, plutôt que la lumière même blafarde des lampadaires. « Tu l’aimes. » Ce n’était pas une question, mais une affirmation. Il venait de comprendre pourquoi ce vampire ne l’avait pas encore égorgée, ou même tuée purement et simplement. Non, ils avaient couchés ensemble, ça, il le savait bien et cela le rongeait de l’intérieur, mais ils n’étaient plus ensemble à cette époque de leurs vies. Cela lui faisait mal de savoir que c’était de sa faute si elle en était arrivée à ce stade, mais Marcus était maintenant présents pour tenter de réparer les erreurs du passé et surtout de le tuer lui !

« Si j’avais su, je n’aurais même pas cherché à te voir de si près… » murmurait-il plus pour lui-même que pour l’autre insecte répugnant qu’était ce mort vivant. « Je me serais débrouillé autrement, mais maintenant… Je sais qui tu es, je n’ai plus besoin de chercher une excuse pour te tuer, puisque tu viens de m’en donner une de plus. » Disait-il dans un grondement sauvage. Marcus laissait le loup prendre possession de son esprit, ses yeux se modifiait à vu d’œil et son corps avait beau être celui d’un humain, il se détendait si rapidement qu’il sautait sur le vampire pour l’emporter avec lui dans les ruelles sombres. Pas besoin de témoin si près des bars et autres maisons, une simple ruelle suffirait pour combler son bonheur et en finir avec ce monstre. Le projetant contre un mur sombre, il laissait ses yeux s’acclimater rapidement à la noirceur afin de laisser ses doigts devenus griffes foncer vers ce qui était ce vampire et le dépecer rapidement. Marcus n’avait pas prêté attention si ce monstre avait touché ou non le mur, était-il toujours à la même place ? Impossible de le savoir tant qu’il n’aurait pas les griffes dans son corps. Un peu de chance serait bon, mais dans son métier, il savait tout aussi bien que la chance n’existait pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lucas Montello

More about me
Messages : 312
Localisation : Maybe behind you
Emploi/Etudes : Informaticien à ses heures perdues
Age du Perso : 253 ans
Arrivé(e) le : 07/04/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Lun 11 Aoû - 7:48


Marcus & Lucas

Sa tenacité se manifestait bien là, je devais bien l’avouer. Il semblait bien déterminé à m’éliminer, il allait devoir se montrer bon, vraiment très bon. Durant un instant, allez savoir pourquoi, je me mis à songer à Crystal. Elle n’aimerait sans doute pas que je le tue, lui qui l’a faisait rire et semblait lui apporter un semblant de vie « normale ». Enfin normale, tout dépend notre définition de la normalité évidemment. Quand il y a un loup dans l’équation, ce n’est plus vraiment dans le champ de normalité commune. Voilà qu’il poursuivait ses grognements, dévoilant toujours un peu plus la bête sous l’humain. Face à son pas, mes sourcils se froncèrent, alors que d’un aller-retour, je calculais la distance entre nous. C’est ça approches donc sale bestiole et on verra si tu seras toujours en capacité de te servir de tes charmants crocs quand j’en aurais fini avec toi.

Me tuer… C’était absurde d’aborder ce terme de mort puisqu’au fond je l’étais déjà et j’avais souffert, énormément souffert en passant de l’autre côté. La transformation en vampire était loin d’être douce, nos veines étaient parcourues d’un poison, on avait l’impression de brûler de l’intérieur, de sentir un cutter suivre chacune de nos veines, artères et même capillaires. Oh évidemment en tant que lycan, il était en capacité de me faire souffrir et de faire en sorte que je n’erre plus jamais sur cette terre, j’en avais parfaitement conscience. J’avais déjà eu des désaccords avec cette race et j’en avais fait les frais. Quand on dit que ce qui sort de leur crocs brûle, c’est peu dire. C’est une vraie merde oui.

N’ayant pas relevé depuis plusieurs minutes à présent, je le laissais parler. Il venait de pointer du doigt le point que je ne m’étais jamais avoué… pas même dans un murmure auprès de ma conscience. Il avait dit les mots exacts, amers, impossible à mes yeux. Il n’attendait pas à une réponse, je ne m’étais même pas mis en tête de lui donner une. Sa colère semblait s’accentuer, de mal en pire au fil des secondes alors que de mon côté je semblais conserver ce calme olympien. Les apparences sont cependant trompeuses, chaque parcelle de mon corps bouillonnait de l’intérieur. Je lui en voulais à lui, à ce loup stupide qui commençait vraiment à me chercher… à elle, pour ce qu’elle avait éveillée en moi de manière délicate et insupportable… à moi-même, pour être … faible, comme jamais je ne l’avais été. Un silence passa avant que je ne décide de mentionner à l’identique ses paroles. « Tu l’aimes » Il s’agissait là aussi d’une affirmation et non d’une interrogation. Je le voyais, je le sentais et ça me… gonflait. C’était une histoire stupide : le loup et le vampire, les ennemis par nature, et une humaine. « J’ai juste une petite question pour toi : demandes lui donc pourquoi elle n’est pas allé au bout. Elle a pu me tuer des dizaines de fois et pourtant je suis toujours là. » Je m’étais moi-même posé la question à bien des reprises.

L’homme devenait petit à petit loup, je me décollais du mur effectuant quelques pas dans sa direction, sur la défensive. L’heure n’était plus à la discussion. Il voulait me tuer… soyons honnête la réciproque était bien réelle. Je le voulais aussi. C’était sans doute une des raisons pour lesquelles j’étais là ce soir, je m’étais manifesté, je n’avais jamais joué à cache-cache. Rapidement, je sentis sa puissance me projeter contre un mur une ruelle déserte plus loin. Mon corps s’enfonça dans le béton comme dans du beurre. Il était fort même à moitié humain alors je m’imaginais très bien complètement lycan ! Quand je relevais la tête, quelques petits changements s’étaient effectués : mes yeux luisaient d’un bleu électrique injecté d’un rouge carmin, de fines veines encadrées mon visage et des crocs avaient fait leur apparition.  Nous étions dans l’obscurité quasi-totale, mais c’était loin de me déranger. Voyant son corps s’approcher rapidement, je me déplaçais rapidement, le contournant. Mon pied s’abattit sur le bas de son dos brutalement et aussitôt qu’il se pencha légèrement, j’étais sur lui, mes canines s’insérant profondément dans sa chair pour atteindre l’artère carotidienne que je déchirais largement… J’avais choisi cet endroit parce que je savais que l’artère avait un bon débit. On allait vite voir si le chiot est aussi méchant quand il perd du sang abondamment…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus] Lun 22 Sep - 9:29

Cette ordure l’aimait et rien que pour cela, il allait mourir. Peut-être pas tout de suite, pas en une seule fois, mais Marcus se promit qu’il le tuerait lentement. La souffrance n’était rien, la torture, il connaissait. Il n’avait pas vécu autant pour laisser le peu de bonheur qu’il arrivait à obtenir avec autant de mal. La souffrance, il la ressentait dans le même temps, savoir que ce cadavre ambulant l’avait touché, sentir ses crocs qui, enfoncés dans son cou, lui déchirant avec férocité sa chair. Marcus pouvait le sentir, là, son cœur s’affaiblissait et pourtant la douleur était supportable. Alors pourquoi un simple coup dans le bas du dos l’avait fait tomber ? Tout simplement parce que la question que cette sangsue lui collait à la peau. Pourquoi n’avait-elle pas été jusqu’au bout ? Pourquoi ne l’avait-elle pas tué alors qu’elle en avait eut l’occasion ? Il était pourtant celui par qui son malheur était survenu, alors pourquoi ?

Son sang s’évaporait comme neige au soleil, se laissant boire par un macchabée ambulant, il allait mourir ? Surement pas, son sang, son propre sang coulait dans les veines de cette chose, dans les siennes, mais également dans ce petit être qui poussait dans le ventre de Crystal. Il n’allait surement pas mourir, ça non, il allait vivre pour son fils ou sa fille, il allait vivre pour botter le cul à celui qui était en train de le vider. Sa capacité à se redresser n’était qu’une manière de se défendre parfois, une phrase que l’un de ses généraux sortait et dont il n’avait jamais vraiment comprit le sens, mais ce soir, cette nuit, Marcus savait qu’il allait se relever et se battre jusqu’à ce que l’un des deux meurt. Et ce ne serait pas lui ! Le grondement se fit menaçant ; les muscles bandés, il se recroquevillait sur lui-même, puis roulait à l’avant, emportant avec lui le corps froid qui le dégustait. Les crocs le maintenaient trop fermement et Marcus n’avait qu’une seule solution : lui arracher la tête. Se débattant comme il pu, il fit un bond en arrière, écrasant le grand corps contre un mur à maintes reprises. Son sang ne fit qu’un tour, lorsqu’il dû user de ses mains griffues sur la tête de celui qui le dévorait, lui, le lycan ! Il tira si fort qu’il réussit à le projeter contre le mur en face de lui, s’arrachant au passage la chair qui recouvrait ses veines.

Le sang coulait toujours et le lycan ne pouvait pas rester indéfiniment sous cette forme mi-humaine, mi-animale. Son museau prenait place, ses muscles se transformaient à sa demande, lui tirant des hurlements bestiaux. Tombant à genoux, l’homme laissait les membres s’allonger, les crocs étaient de plus en plus énormes. Sa fureur n’avait pas d’égale et ses yeux devenus dorés lançaient des éclairs. Le sang coulait toujours, mais un peu moins, il allait pouvoir se guérir un minimum, mais pas avant de retourner combattre. S’il attendait, sa proie serait déjà en fuite, à moins qu’il ne tente de nouveau de le transpercer une fois de plus. Sauf que la, sa peau était plus dure. Oh bien entendu, le loup n’était pas invincible, mais il était plus fort ainsi et il comptait dessus. La transformation était achevée, totalement, plus aucune once d’humanité dans le regard, juste une soif de vengeance et de sang qui le faisait se lécher les babines. Les grondements étaient agressifs, même si sa démarche était incertaine du côté qu’il l’avait déchiqueté.

L’animal voyait les couleurs dans le regard du vampire, son ennemi, le premier sur la liste, mais le loup connaissait aussi ces faiblesses et la griffe au niveau de la joue du corps froid l’aurait fait rire, s’il avait pu. Ce n’était pas ça qui allait le tuer, mais il allait souffrir. Combattif et ingénieux, même s’il était affaibli, le loup, combiné à Marcus n’allait absolument pas rester en arrière. Il voulait la paix d’une certaine manière, tous les deux et cela ne pourra être fait que si son ennemi périssait. Le rouge dans le bleu de ses yeux lui donnait l’envie de le transformer totalement en rouge sang, tout comme ce qu’il portait. Son envie de déchiqueter sa peau le mettait dans un état d’excitation morbide, il voulait le piétiner, le dépecer, lui arracher la tête, mais il fallait d’abord l’affaiblir, car il se doutait bien que quelques murs dans les dents ne devaient pas lui faire grand mal. Avançant lentement, il montrait ses crocs, laissant ses pattes énormes taper contre le sol. SA haute stature dépassait le vampire et son odeur était dorénavant imprégnée en lui. Il saurait le retrouver, il saurait le chasser s’il arrivait à fuir. D’un bond, il lui sauta dessus, sortant les crocs de telle sorte qu’il puisse mordre un membre. Il voulait attraper le bras, mais se rata et se retrouva à mordre dans la cuisse. Infecte, pensait le loup, mais s’il voulait le démembrer, il fallait bien commencer par un bout pour terminer par une autre. Ses crocs s’enfoncèrent dans la cuisse avec toute la force qu’il pouvait mettre, à savoir beaucoup moins que prévu, car la perte de sang était énorme et sa puissance s’en trouvait amoindrie. Il bougeait dans tous les sens, afin d’éviter d’éventuels coups, mais surtout parce qu’il voulait lui arracher ce morceau, sauf qu’il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir ainsi.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Tu me cherchais?...[Marcus]

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu me cherchais?...[Marcus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Dublin :: Centre Ville-
Sauter vers: