AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar

Devil's Inside

More about me
Messages : 1079
Arrivé(e) le : 23/07/2011


MessageSujet: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 6 Mar - 2:54



Walk on the Wild Side


Octobre est presque entièrement passé sur Dublin et sa région. Les gens continuent leur vie comme bon leur semble. Les vampires et les lycans continuent à se battre dans l'ombre et aucun évènement particulier n'a révélé aux simples humains l'existence de ce monde surnaturel. Mais est-ce que tout cela est fait pour durer!? C'est totalement incertain. Mais en tout cas ... une chose est sure, la fête foraine d'octobre est sur toutes les lèvres. Se déroulant sur cinq jours cette année, les deux derniers jours seront des jours de pleine lune (je dis ça à l'adresse de nos lycans préférés bien sûr). La fête bat son plein et vous pouvez arriver seul ou en groupe. Pour le moment, vous pouvez poster autant de fois que vous voulez jusqu'à ce que j'intervienne de nouveau. Vous pouvez aller où vous voulez. Il y a de tout. Des grandes roues, des stands de tirs, des barbes à papa, des pommes d'amour, la pêche au canard. Qui n'a jamais connu de fête foraine dans sa vie, hein. Allez. Vivez, profitez-en et puis ... attention. Vous nous connaissez. Il y aura pas mal de rebondissements, accrochez vos ceintures!

---

- Nina Honor Sharp
- Brenan Nelson
- Marcus Lawson
- Anthony J. Ownerstin
- Victoria Blaire
- Lena Van Hammer
- Elysa Melindra
- Ivy Wallace
- Logan H. O'Connor
- Askja Skadi Ulfurson
- Whisky Van Hammer
- Dusty Derris
- Crystal Anderson
- Hugin Kennedy
- Zirah Callaghan
- Maligna O'Neal

code kusumitagraph' | ex nihilo

_________________
ne pas envoyer de MP à ce compte, je suis un PNJ, sauf indication contraire (ex. Awards)




Dernière édition par Devil's Inside le Lun 18 Mar - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coveryoureyes.forumactif.com

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Jeu 7 Mar - 23:33

Tout le monde au restau' et ailleurs ne parlait plus que de ça, la fameuse fête foraine de Dublin. A la base je m'en fichais un peu des fêtes foraines tout ça, mais quand Hugin m'avait envoyé un SMS en me proposant de l'y rejoindre, j'avais savouré ma journée de repos, et j'avais répondu illico que ce serait avec plaisir. C'était ainsi que je me préparais, passant pour une fois, comme une fille, une heure à chercher des vetements. Plus jeune, j'étais allée à une grande fête foraine avec mes parents adoptifs et la petite Sif, mais c'était il y'a longtemps et à l'époque je ne me souciais pas de ce que je mettais, ce qui me ramenait à mon problème présent... Je ne savais pas quoi mettre. Quel type de vétement peut coller à quelque chose du genre ? Bon, pas une petite robe, et puis il y'a quoi déja a une fête comme ça ? Des attractions ? Des trucs en sucre qui se mangent... ? Des gosses partout. Bon, ben, aprés moultes hésitations ce fut finalement l'ensemble jean - t shirt blanc, chemise à carreaux rouge qui l'emporta. Le tout, avec une paire de converse dont je vous laisse deviner la couleur.... Rouge ? Et non ! Bordeaux ! Mouahaha ! J'vous ai eu hein ? Aherm qu'est ce que je disais déja ? Bon, les cheveux, ils retombaient de maniere hative, et j'attrapais petit blouson plus clés de voiture. C'était parti.

Trouver une place pour se garer n'avait pas été de tout repos, mais une fois que j'étais sure mon bébé d'amour de voiture était en sécurité, je sortais et me dirigeais vers l'entrée de la foire. Un petit message à Hugin pour verifier si il y'était déja, et j'accelerais le pas pressée de retrouver mon meilleur ami à l'endroit convenu. Avoir un meilleur ami comme lui, c'était raffraichissant et agréable. Nan vraiment, c'était cool, et j'étais sure qu'au moins j'allais passer un bon moment. Surtout que ça me permettrait de penser à autre chose qu'a la pleine lune qui n'allait pas tarder à pointer le bout du nez qu'elle n'avait pas. 'Fin bref. Je l'appercevais enfin, et je m'approchais en sautillant un peu, dans ma sempiternelle joie de vivre. « Hey ! Tu vas bien ? »   Et crac ! Je le prenais dans mes bras ! Il était tout mignon mon Huggy a moi !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Ven 8 Mar - 4:09

Tout le monde parlait de "Fête foraine", pour quelqu'un comme moi qui avait passé toutes sa vie ou presque reclus dans la forêt avec ma famille, je me demandait ce que pouvait bien être cet drôle d'oiseau que voilà. Quelque camarade de cours, l'air complètement surpris tentèrent de m'expliquer mais n'y connaissant strictement rien, c'était dur de se faire une idée et eux étaient visiblement consterné par mon acculture. En sortant des cours je fonçais sur un ordi de la fac que j'avais appris petit à petit à utiliser et rechercher ce que pouvait bien être une fête foraine.

J'étais complètement hypnotisé, fasciné...Ca ne semblait pas réel! Ces constructions, ces décors...On avait l'impression d'être dans...comment ça s'appel déjà? Ah oui, un film de science fiction! Poussé par ma curiosité légendaire, c'était décidé, il fallait que je découvre cet univers de mes propres yeux! J'attrapais mon téléphone mobile, mon "portable" et j'envoyais un Short Message Service ou plutôt un "SMS" à, devinez...Askja! Si il ly avait bien une personne avec qui je voulais jouer les explorateurs, c'était bien ma louve d'amour! Elle me répondit dans la foulée avec un engouement lisible, elle était partante!

Comme j'avais l'ordi sous la main je chercha donc rapidement comment m'y rendre puis j'envoyais un sms à ma meilleure amie pour un point de rendez-vous là bas. Je me dépêcha de quitter le bâtiment de la fac pour rejoindre ma chambre étudiante, et en sautillant s'il vous plait! Oui j'étais impatient, sur un petit nuage de joie. Pas d'appréhension pour cette découverte, j'étais avec Askja, rien de mal ne pouvait m'arriver et puis elle en avait surement déjà faite des fêtes lointaine euh foraine!

Bon il fallait que je trouve une tenue pour cette sortit. De ce que j'avais lu, ça bougeait beaucoup donc des vêtements plutôt confortable, mais il y avait aussi beaucoup de monde apparemment donc...vêtement plutôt sexy au cas où. Confortable et sexy? C'est pas deux mots opposés chez les fringues? Finalement j’optais comme à mon habitude pour un jeans déchiré, un Marcel noir avec un décolleté bien échancré histoire de dévoiler un peu mon torse. Une chemise à carreaux cintré noir et blanche, quelques colliers, bracelets de force et j'enfilais mon Doc et mon blouson en cuir et Hop, on était parti!

Pas la peine de manger, il y avait apparemment de la nourriture sur place et plutôt du genre bourrative. J'étais si excité! impatient, je ne tenais plus en place! Et puis ça faisait mine de rien un petit moment que je n'avais pas vu ma belle! D'ailleurs j'étais arrivé un peu en avance et elle arriva un petit peu en retard. Quand elle me vit, un grand sourire illumina mon visage, elle sautillait et rien qu'à la voir, ma bonne humeur et mon énergie montaient en flèche. Elle me sauta dans les bras et je l'enlaçais. Aaaah ce que je pouvais être content de la voir, de la serrer! Elle me demanda si j'allais bien, la réponse ne se fit pas attendre.

"Oui super, surtout maintenant que tu es là! Et toi? Comment vas? Quoi de beau?"

Je me tournais ensuite vers l'entrée de la fête, les yeux illuminés tel un petit garçon émerveillé.

"C'est ma première fête foraine! J'ai trop hâte de voir ce que c'est!!! Merci d'avoir accepté d'y aller avec moi!'

Je l'enlaçais à nouveau. Raaah cette journée allait être parfaite!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nina Honor Grayson

More about me
Messages : 3397
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Wedding Planner
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 13/08/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
25/100  (25/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Ven 8 Mar - 8:54

Walk on the Wild Side
Nina. Honor. Grayson. Je n’étais plus la même Nina, je n’étais plus … Sharp. J’étais juste Nina. Nina Grayson. Jeune veuve. Avec les idées un peu désorganisées. Qui ne sait pas trop quoi penser de la vie ni de ce qui peut l’attendre. Je soupirais doucement. Jake et Askja étaient très gentils. Mais eux aussi avaient une vie. Marcus aussi. Et j’avais besoin de me retrouver un peu seule. Je n’avais pas envie de devenir une assistée. Et pourtant c’était ce que j’étais depuis la mort de Sean. Je soupirais. J’étais faible, et tout le monde le savait. Je n’avais pas toujours été faible et sans défenses. Malheureusement la vie en avait décidé autrement. Et il fallait que je m’endurcisse. Que je change. J’en avais besoin pour vivre. Pour avancer surtout. Je ne voulais et ne pouvais pas dépendre des autres tout le temps. Il fallait que j’avance par moi même !

La fête foraine. Ce n’était pas vraiment mon truc. Mais au moins c’était une sortie sociale. Il y aurait pas mal de monde, ça me réhabituerait à la sociabilité. Je m’habillais donc en conséquence. Il faisait froid en octobre. J’avais prévenu personne j’avais besoin de temps pour moi. Jake devait être avec May. Et Askja, peut être qu’elle bossait ce soir ! Marcus … hé bien je ne voulais pas embêter Marcus. Un faible sourire aux lèvres je me regardais dans la glace. Un jean bleu délavé. Un gros pull sans manches à col roulé. Avec une chemise en dessous. Un manteau. Et des bottines. Un gros bonnet rouge emprunté à Askja. Très chaud et super agréable. D’un pas décidé je me rendais à la fête.

Les lumières me ramenèrent en enfance. Quand j’y allais avec mes parents. Je me sentais comme une enfant au milieu de tout ça ! J’avais un large sourire aux lèvres et après avoir raté tous mes tirs au stand de tir, je pris une grande barbe-à-papa et m’assis sur un banc. Je devais ressembler à une gamine, souriante, en train de se mettre de la barbe-à-papa partout sur le manteau … « Oh merde … » dis-je en voyant les filaments roses sur le col de mon manteau.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Maligna O'Neal

More about me
Messages : 187
Localisation : Irlande
Age du Perso : 22 ans en apparence, 127 en réalité
Arrivé(e) le : 22/11/2012


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Ven 8 Mar - 9:53

Walk on the Wild Side

Fête foraine. C’était le soir heureusement et voilà la raison pour laquelle j’avais motivé Zirah à y aller ! Elle ne pouvait pas sortir la journée. Enfin elle pouvait mais le médicament marchait et lui donnait des énormes migraines. C’est sûre que dans des cas pareils, il vaut mieux ne pas sortir. Et ça me tuait pour elle, parce que … elle manquait tellement de choses. Mais bon depuis le temps on avait pris l’habitude. Et puis croyez moi ça ne nous empêche pas de nous amuser quand même. D’ailleurs ce soir on allait bien s’amuser. J’avais bien envie de me refaire une virée « comme dans le passé ». Aller séduire des hommes –ou des femmes- et puis s’amuser jusqu’au bout de la nuit. Comme quand … ah non ne parlons pas d’elle je ne veux pas perdre ma bonne humeur !

J’étais prête. Pantalon en cuir noir découpé un peu sur la cuisse. Bottes à haut talon noir. Débardeur pourpre avec une veste en cuis noire. Et je descendais pour retrouver Zirah. Qui m’attendait comme toujours. Je suis la reine du retard. « Attends je passe dans la cuisine deux secondes, je veux pas risquer d’avoir faim au milieu de tout le monde là bas. » je soupirais. Encore plus maintenant que je buvais du sang humain … mais ça je ne lui avais pas dit. Et … comment le lui dire … je souriais doucement puis allais dans les « cuisines » du château Reynard pour prendre un bon mug de sang. De quoi me calmer. « On y va !? » un large sourire aux lèvres je posais un baiser sur sa joue –en toute amitié- et prenant fermement son bras allais vers la fête foraine.

Tout était grand et lumineux. Et la nuit en effet tout est plus beau. Les gens semblaient heureux ils riaient. Souriaient. Je commençais à observer les gens autour de nous deux. Toujours son bras autour du mien nous étions … des prédatrices. Voluptueuses. Sexy. Le duo sacré de la séduction.


code kusumitagraph | ex nihilo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Sam 9 Mar - 4:47

Une fête foraine à Dublin ! Comment un gamin comme Anthony Ownerstin ne pouvait être surexcité à l'idée d'un tel évènement ? D'un côté, Annie était toujours surexcité. Il n'avait été que deux fois à une fête foraine de sa vie, mais c'était la première fois qu'il y allait depuis sa transformation. Il ne profiterait qu'à moitié des friandises, des hot dogs et des divers délices qui s'y vendait, mais il s'en moquait. S'il y avait un endroit où l'ont pouvait s'amuser, Annie y serait.
Il avait été insupportable depuis que la rumeur lui était parvenue aux oreilles. Chaque jour, si ce n'est chaque heure, l'adolescent trouvait une nouvelle personne à harceler au manoir des Servantes pour la persuader de venir s'amuser à la fête foraine. Beaucoup devait accueillir le premier jour comme un soulagement, car enfin, le blondinet ne serait plus dans leurs pâtes, et cela pour cinq précieux jours.

Anthony était rôdé et bien préparé. Il prit consciencieusement le médicament qui lui permettrait de profiter de cette merveilleuse semaine et se nourri goulûment de plusieurs esclaves dans les cachots du manoir. Il ne savait pas vraiment s'il avait réussi à convaincre qui que ce soit de le retrouver là-bas avec ses demandes incessantes, mais il n'avait pas vraiment besoin de qui que ce soit pour s'amuser. De plus, il y aurait sûrement beaucoup de gens très intéressant et amusant là-bas.
Avant même que la fête n'ouvre à proprement parler, Anthony rôdé autour des installations si bien qu'il repéra chaque attraction magasin et stand. Il était tellement impatient que lorsqu'il aperçu un forain installer ses affaires, il s'approcha pour offrir son aide. Celui-ci fut un peu surprit mais accepta. Lorsque Anthony eu finit de l'aider à décharger des caisses de sodas, la fête foraine était déjà ouverte et les visiteurs nombreux.
- Aller, va t'amuser gamin ! Et merci ! lui dit le forain en lui lançant une canette qu'Annie attrapa au vol. L'ado lui sourit et le salua d'un grand geste de la main avant de se fondre à la foule.

Il regarda sa canette et grimaça. La nourriture, il arrivait encore à l'apprécier un peu, surtout les choses sucrées. Mais lorsqu'il s'agissait de liquide, il ne pouvait boire autre chose que du sang. Toute autre boisson avait pour lui un goût tellement fade et agressant, comme un mauvais médicament.
Il chercha autour de lui des choses plus intéressantes à se mettre sous la dents et son regard tomba sur une petite fille et sa mère devant un stand de crêpes et de gaufres.
- Maman, j'ai soif. Maman. Maman !
Annie put percevoir la petite voix fluette de l'enfant alors que sa mère était trop occupée à payer pour les gaufres pour la remarquer. Anthony s'approcha d'elle et s'accroupi pour être à son niveau. Il lui sourit et elle fit de même.
- Ça te dit on fait un échange ? T'aime le fanta ? demanda-t-il en tendant sa canette. La petite fille acquiesça et tendit la main mais se rendit compte qu'elle n'avait rien à donner au grand blond. Celui-ci lui donna tout de même la canette et la fixa avec un grand sourire.
- Chérie ? Qui est ce garçon ? demanda la mère qui tenait deux gaufres chaudes.
Annie piqua la sucette que la petite fille avait dans la bouche en tirant sur le petit bâtonnet blanc et se releva. Avec un petit sourire, il la mit dans sa propre bouche sous le regard choqué de la femme, puis s'en alla.
- Ne bois pas ça !
- Mais j'ai soif !, entendit-il en s'éloignant. Il pouffa doucement en profitant de sa sucette.

- Oh merde... entendit-il alors qu'il passait près d'un banc où une femme aux allures frileuses galérait à ôter des filaments de sucre de barbe à papa de son manteau. Tout sourire dans son T-shirt un peu trop grand de football américain, son jean baggy un peu abîmé et sa touffe blonde ébouriffée, il s'assit à côté de l'étrangère.
- C'est mal de dire des gros mots vous savez. Surtout avec tout ces enfants autour. dit-il d'une petite voix joyeuse et chantante. Il blaguait plus qu'il ne faisait réellement la morale évidemment.
- Vous savez, c'est du sucre qui fond immédiatement quand on le met dans la bouche. C'est pour ça que c'est si délicieux. La barbe à papa. précisa-t-il en pointant le col du manteau de la jeune femme.
- Le plus simple serait de le lécher. Vous voulez que je vous aide ? proposa-t-il alors avec un grand sourire en ôtant la sucette de sa bouche. Il pouvait paraître un peu trop excité par la tâche, mais vraiment, il voulait seulement goûter à la barbe à papa.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Sam 9 Mar - 14:33

« Walk on the Wild Side »


Une fête foraine, il y avait longtemps qu’il n’avait plus mit les pieds dans une fête foraine. Ça devait remonter a une dizaine d’année, ou plus, il avait été plus occupé par son travail qu’autre chose. Mais là, il avait quelques jours de congés. Donc une bonne occasion pour y aller. Et il y allait seul, il n’avait personne avec qui y aller. Ses cousines, bah si elles voulaient y aller elles iraient à deux, il ne voulait pas les embêter.

Logan s’arrêta à un stand de tir, et un peu plus tard il en repartit avec une peluche. Un cadeau pour quelqu’un, il ne savait pas encore qui mais il verrait bien plus tard. Il s’arrêta pour s’acheter une barbe à papa, tenant la peluche d’une main pour éviter de la salir et il continua de déambuler tout en mangeant la barbe à papa. Enfin ça c’était avant qu’il ne repère Nina assise sur un banc, avec un mec qui lui parlait. Logan fronça les sourcils et s’approcha, juste à temps pour entendre ce que le type disait.

- Le plus simple serait de le lécher. Vous voulez que je vous aide ?

Nan mais c’était quoi ces manières, bon d’accord il parlait de la barbe à papa qui se retrouvait sur le col du manteau de Nina. Mais quand même. Il hésita un instant, puis il sourit légèrement et s’approcha encore, pour rejoindre son amie. Lorsqu’elle le vit il lui sourit et lui fit un clin d’œil, comme pour lui dire « rentre dans mon jeu ». « Hey pourquoi tu n’es pas restée pour me regarder tirer. » Lança-t-il à Nina. « Regarde ce que j’ai gagné au stand de tir ou tu m'avais laissé. » Et il lui montra la peluche. Et hop. Comme ça le type penserait qu’ils étaient là ensemble et partirait. Enfin ... si Nina jouait le jeu, mais elle le ferait, hein ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Dim 10 Mar - 3:47


Walk on the wild Side



Prime's story



Whisky arrêtait sa Harley contre le trottoir, béquille sortie. Il enlevait ses gants en cuir puis sortait une cigarette de son paquet pour la porter à ses lèvres et l'allumer. Ceci fait, il recrachait doucement la fumée et scrutait l'entrée de la fête foraine déjà bondée de monde. Le Prime soupirait déjà. On pouvait voir de nombreux enfants courant ci et là avec leurs ballons, des parents aux aguets, tentant de gagner un petit quelque chose pour marquer le coup. Des cris de joie s'élevaient, ainsi qu'un brouhaha incessant remué par l'enjouement de la place. De l'extérieur, la grande roue surplombait le regroupement de stands et Whisky entendait déjà les tirs maladroits de l'un d'eux. Peut-être s'essaierait-il a gagner un petit poisson. Pourquoi ? Pour Lena, bien évidemment. Il savait qu'elle serait là. Même transformée, le chasseur la connaissait assez pour savoir qu'elle serait bien trop tentée par une fête foraine. Elle serait aussi tentée par tout autre chose, et il voulait s'assurer que ses craintes ne soient encore que le fruit de son imagination trop obsessive. Alors, prenant son courage à deux mains, Whisky descendait finalement de sa moto pour se mêler à la foule.
Déjà, un groupe d'enfants venait lui courir autour, riant aux éclats et jouant probablement au loup. Il levait une main pour ne pas en brûler un avec sa cigarette et les évitait comme il le pouvait en se rapprochant d'un stand de boisson. La journée s'annonçait longue et chiante. Il commandait une bière. Servit, il reprenait sa marche tout en surveillant les alentours dans l'espoir refoulé de trouver sa petite sœur. Il espérait qu'elle ne penserait pas qu'il la surveille, ou qu'il la suit.. mais il n'avait pas le choix. Cependant, alors qu'il se laissait distraire par le stand de tir, une conversation lui fit tourner la tête sans qu'il ne sache pourquoi et, il fronçait soudainement les sourcils lorsqu'il le voyait. Lui. Droit et souriant, faisant face à Nina. Nina.. Whisky eut un léger frisson lorsqu'il redécouvrait son visage doux. Visage d'une jeune veuve qu'il avait malgré lui évité après leur dernière conversation. Une pointe de regrets le piquait, puis il recentrait son attention sur le jeune homme à la tête blonde.

- Espèce de petit enfoiré. sifflait-il de sa place.

Ce gamin. Il l'avait déjà vu. Il y avait longtemps. Des années. Immonde comparse de Fry. Un putain de vampire. Whisky sentait son sang bouillir dans tout son corps, mais il se contrôlait, serrant un poing et finissant d'une traite sa bière de l'autre avant de jeter le gobelet au sol. Nina ne l'avait pas vu et son ami non plus. Quant a ce suceur de sang, Whisky se trouvait juste dans son dos. Il ne bougeait pas, accoudé au stand de tir et les yeux droits rivés sur le petit groupe. Nina captivait toute son attention, mais il se focalisait sur le vampire qui fût l'ami du meurtrier de Lena. Il ne le laisserait pas partir.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Dim 10 Mar - 21:33

J'avais mon Huggy ! J'avais mon Huggy ! J'avais mon Huggy ! Okay, comme quoi, j'avais beau être un animal maudit, une louve sanguinaire, ça m'empechait pas de réagir comme une gosse, surtout... que l'atmosphère autour de nous, donnait envie de courir partout en se tenant par la main. Oui. En evitant de laisser le loup sortir de son trou quoi ! Serrant mon ami dans les bras je lui souriais à pleine dents. Sa spontanéïté, sa jeunesse, son charme naturel, ses paroles rapides, tout me faisait sourire à chaque fois que j'étais avec lui. Hey ! On ne s'entendait pas aussi pour rien hein ! On était juste parfaitement parfaits ensemble !

« Tout va bien ! Je suis ravie que tu m'ais demandé de venir ! »

En revanche je n'avais pas grand chose de neuf à lui raconter, ou plutot peut être un peu quand même... Bah je savais pas, ma vie était assez monotone. A part les aventures mésaventures de Nina ... que je prenais un peu trop à coeur. Enfin, c'était bien comme ça, j'avais des gens à qui je tenais. Mais malheureusement peu de choses à raconter, j'avais pas une vie exceptionnelle. Enfin bref ! Il me remerciait encore d'être venu avec lui, en me disant que c'était sa premiere fête forraine, et maintenant moi... Ben j'étais toute attendrie.

« Nan ! C'est moi qui te remercie de m'avoir demandé. »

Et en lui tirant la langue rapidement je répondais à son etreinte, avant de lui attraper la main et de le tirer vers l'entrée de la fête forraine. C'était... immense. Oui immense et la grande roue surplombait tout. Déja, nous étions rentrés et nous remontions la rue principale quand j'appercevais un magnifique loup en peluche accroché à un stand de tir. Tournant des grands yeux dignes du chat potté vers Huggy' je lui demandais de manière adorable

« Tu me gagnes le loup ? Dis dis ? »

Ce n'était pas que je faisais une fixette sur les loups. Mais en fait si... J'étais un loup, fan de loup. La seule chose que je n'aimais pas, c'était les loups garous qui devoraient les innocents. Mais ça... Autant ne pas laisser les pensées noires s'incruster trop longtemps.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Dim 10 Mar - 22:16

Ça devait faire un quart d'heure que j'attendais Mali' en bas dans l'entrée. C'était un peu... Blasant. Mais autant dire que j'avais l'habitude, elle n'avait rien de ponctuel, et ça ne m'empechait pas de l'aimer plus que tout. Elle était comme ma soeur, et je pouvais bien lui pardonner ce petit égard. J'avais bien pardonné pire à d'autres personnes dont nous ne parlerions pas ce soir pour eviter... des disputes. Non, ce soir, si nous pouvions profiter du temps et accessoirement des gens, ça serait vraiment agréable. Ce soir ? Nous allions à la fête foraine à Dublin. Bon... ça peut sembler débile un peu, deux vampires comme ça... comme nous, qui sortons à une fête foraine... Mais regardons le bon coté des choses, c'était en soirée, il y'aurait donc plus d'adultes que d'enfants, des adultes souvent en groupes, et qui donc se sentiraient trés seuls, et au passage un terrain de chasse idéal pour des séductrices comme nous. Ça changerait du public usuel des boites et discotheques. 'Fin bref, en me disant « MAIS OUIIIIIII viens, c'est en soirée tu peux sortir ! » Mali avait reussi à me motiver, et du coup... Ben je l'attendais. Tiens d'ailleurs elle venait d'arriver, me disant qu'elle allait manger quelque chose avant de partir. Moi j'avais déja tout prévu, je m'étais repue et je ne devrais pas avoir faim pour la soirée. Bah de toute façon, les humains ne me tentaient pas du tout... Niop. Donc pas de soucis non...

« Allons y oui ! » Et je souriais doucement en serrant son bras contre le mien. La route se fit sans encombre, et quand nous arrivions je restais béate quelques minutes. Oh, j'avais déja vu une fête foraine hein, mais cette delicieuse odeur de ...sucre et d'animation. Ça me donnait envie d'être humaine pour savoir ce qu'ils ressentaient dans ces cas la. Je reprimais un soupir et serrais le bras de Maligna encore plus en avançant avec elle, un sourire doux au visage. Sourire qui devient plus seducteur au fur et a mesure que nous avancions dans l'allée principale sous les regards des gens. Je les comprenais, nous étions belle. Nous étions attirantes. Nous étions... Predatrices peut être. « Tu as une idée de ce que tu veux faire ? » Moi je souriais un peu en zyeutant un stand de barbap... de quoi ? Tiens c'était un truc que j'avais jamais vu. Pourtant je me targuais de bien connaitre les us et les coutumes des humains... Hmm. Bon j'irais peut être enqueter aprés, en plus la demoiselle qui tenait son baton et le remuait dans une poussiere rose était plutot charmante. Ouais. Bref. Je reposais mes yeux sur Mali' en attendant une reponse.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Lun 11 Mar - 10:10

Tenter de recommencer quelque chose, c’était plus que tentant, c’était même affolant d’imaginer être deux personnes différentes et de voir ce que cela pourrait donner. Marcus ne cessait de se poser des questions et se sentait comme un petit jeune à son premier rendez-vous, ne sachant pas du tout comment s’y prendre, même si c’était quoi en toute amitié ou en tout premier rencart ? Non, pas rencart, pas après ce qu’ils avaient pu se dire et puis amis… En fait, Marcus se sentait bête comme ses pieds qui ne savent que marcher, enfin presque et regardait la porte d’entrée de cette fête foraine. En fait de porte, c’était immense et pour une fois, il se sentait petit comparé à la gigantesque fête, des attractions partout, des divertissements avec tellement de bruit qu’il se demandait encore pourquoi ils étaient venus.

Chacun des recoins pouvaient receler n’importe quels dangers pour les gosses courant dans tous les sens, mangeant des bonbons, des trucs rose et collant, ne cessant de crier, ce qui pouvait aussi être une très bonne attraction pour les créatures de la nuit qui viendraient se nourrir et les cris d’horreur se mélangeraient à ceux que l’on entendait déjà. Marcus soupirait, se frottant l’arrière du crane, une habitude qu’il prenait et avait envie de se griller une cigarette, mais même s’il le pouvait, vu qu’ils étaient à l’extérieur, dans un lieu dit public, il allait tenter de résister à s’en griller une et allait prendre la main de Crystal, puis se ravisait, la mettant dans sa poche. Ne pas aller trop vite pour éviter de se prendre une grosse claque dans les dents, puisque de toute manière ils étaient quoi ?

Marcus n’avait aucun espoir sur sa vie future, il était juste là, avec Crystal à ne pas sombrer dans une folie destructrice, voyant la vie en noire, comme avant, avant quoi ? Il se forçait à ne pas mettre ses lunettes de soleil pour éviter de croiser le regard de tous ses gens qui trainaient, déambulaient, foulant le sol pour passer de l’une à l’autre des attractions. Marcus soupirait, définitivement ce n’était pas son année, ni même sa soirée, il commençait à avoir un mal de tête qui risquait de le mettre vraiment de mauvaises humeurs. Il soupirait en se faisant bousculer, obligé de se retrouver contre Crystal, même si cela ne le dérangeait pas du tout, au contraire, mais ce n’était pas ce qu’il fallait. Amis, il devait penser amis, même si cela l’étranglait mentalement, amis, non, mais de qui se moquait-on ? Au final, il regardait ses chaussures, puis son jean l’intéressait énormément et enfin son teeshirt, il n’avait rien mit d’autre, pas besoin de plus, il était perpétuellement chaud. Il relevait le regard vers la jeune femme et se demandait si elle était excitée par tout cela.

« Tu veux faire quoi? » Demandait-il en mettant l’autre main dans sa poche afin d'éviter de lui prendre l'une de ses mains.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Lun 11 Mar - 11:35

La foire… Je me demandais bien ce que je foutais ici. Ah oui, c’est vrai… C’était mon idée. Je ne voulais pas rester à l’intérieur alors que je pouvais entendre la musique jusqu’à l’appartement. Non j’avais été enterré trop longtemps dans une chambre pour ne pas sortir et voir le monde. Et parce que je ne voulais pas y aller seul, que Marcus ne faisait rien d’intéressant mise à part broier du noir, je l’avais forcé à venir avec moi. Et j’avais réussit. Au fond cela ne fut pas très difficile, il voulait que je me sente mieux, que je souris et sois heureuse ? Bah c’était un argument que j’avais pas hésité à sortir pour le persuader. Et j’avais réussi, car on marchait tous les deux sur la foire et je trouvais qu’il y avait bien beaucoup de monde. Pourtant aucune tête que je connaissais…. Bizarre… d’habitude les primes doivent quand même tenir ce genre de soirée à l’œil. C’était tellement facile de faire disparaître quelqu’un dans une telle foule. Mais bon je n’étais pas ici pour penser aux vampires.

Ce que je voulais faire ? Mmm me saouler ? Bon peut-être pas une bonne idée. Je tournais ma tête à droite et à gauche, recherchant une occupation. Pendant un bref instant je me demandais pourquoi j’avais tant insisté à vouloir venir à cette foire. Je n’aimais pas les foires. Enfin non c’était faux, je n’aimais pas être seule sur une foire, différence. Car c’était en voyant courir ses enfants à droite et à gauche, insouciant qu’un petit sourire s’affichait sur mes lèvres. Ils en avaient de la chance, et ils ne s’en rendaient pas compte. Ah qu’est-ce que je ne donnerais pas pour retourner dans l’innocence et dans l’insouciance. Malheureusement c’était impossible. « J’aurais bien aimé devenir flic…Enfin si je n’avais pas une haine envers les messieurs de l’ordre. » Je riais doucement, avant de continuer à marcher. Mais c’est vrai qu’avec mon tempérament je me serais encore bien vu en flic. Malheureusement avec mon passé psychiatrique je pouvais oublier… Du coup, bah on devient une prime et on tente de se convaincre qu’on abat aussi les méchants. Enfin…. Qu’est-ce que je voulais faire ? Mon regard s’arrêtait sur le stand de tir. Sourire aux lèvres je me tournais vers Marcus. « J’aimerais bien te voir à l’œuvre. Je paris que j’arrive à te battre. » Oh au fond j’en doutais fortement. Il était mercenaire et moi prime, et entre nous soi-dit même si je savais utiliser une arme que je savais viser, je pense que Marcus était quand même un peu plus apte à me battre sur un stand de tir. A moins que je l’aie sous-estimé, on allait très vite le voir. Je m’avançais déjà vers le stand, posant ma main sur le bras de Marcus pour le trainer avec moi. Je pris un fusil entre mes doigts. Bizarre de tenir ce genre d’arme, d’habitude ce n’était pas vraiment ce genre de fusil que j’utilisais pour mettre à terre mes ennemis… « Honneur aux dames. » Je visais et je tirais. Droit dans le mille. Je souris et me tournais vers Marcus, lui donnant le fusil. « A toi. Montre-moi ce que tu peux faire. »

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mar 12 Mar - 3:57

Marcus se forçait à avancer, trainant presque les pieds, comme s’il avait envie de jouer de la carabine. Il avait un viseur intégré dans les yeux, à force d’être de l’autre coté de la lunette, alors ça ? Il aurait royalement préféré rester dans le noir, ce qui’l faisait depuis qu’il rentrait tous les soirs de ses innombrables recherches sur un dénommé Lucas, mais ça, il ne le lui disait pas, cela ne servait à rien. Il était insaisissable cette saleté de sangsue et au moment où il rentrait chez lui, la trouvant encore derrière la porte, Marcus espérait parfois qu’elle soit partie loin d’ici, pour qu’il puisse libérer sa colère, son ressentiment, toutes ses émotions qui faisaient qu’il n’était pas lui-même. Il avait revu Nina, une fois, elle n’était plus mariée, mais elle ne l’avait pas rappelé et il était passé à autre chose : juste à le retrouver lui, ce vampire qui tenait tant au cœur de Crystal. Cela le rongeait, il ne pouvait pas se dire qu’il se fichait éperdument du fait qu’elle tenait à lui, parce que cela lui faisait mal, alors comme des contrats ne pleuvaient pas en ce moment, il passait tout son temps dehors pour le retrouver, c’était une véritable anguille.

Il regardait faire Crystal, elle faisait semblant, il le voyait bien, il n’était pas fou, il la connaissait parfaitement pour savoir qu’elle détestait venir ici, mais qu’elle avait fait cela uniquement pour qu’ils bougent de son loft. Et prenant machinalement l’arme dans les mains, une fausse arme bien sur, il le sentait à cause du poids, mais aussi du fait qu’il n’y avait pas de véritables munitions. La nuit, Marcus pensait à se tirer une balle dans la tête, pour oublier toute cette souffrance, il était fort, c’était un loup et pourtant, il avait des envies de meurtres conjuguées à des envies de suicides, le pied intégrale lorsque l’on se retrouve être une bête poilue qui ne pouvait avoir une vie ordinaire. Sans réellement regarder ce qu’il faisait, il tirait dans la même cible que Crystal, envoyant le plomb dans le même trou. Il n’en tirait aucune fierté, il avait apprit à tirer par tous temps, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il fasse nuit ou jour, en train de se battre au corps à corps et avoir tout de même sa victime.

N’écoutant même pas le vendeur de l’autre coté du comptoir, il regardait l’arme dans ses mains sans plus d’attention qu’une mouche qui passerait devant lui, tel un bourdonnement, il remontait des années en arrière, lorsqu’il avait tenu ce type de munitions dans les mains, c’était bien avant qu’il ne devienne un loup, bien avant qu’il ne s’ouvre réellement à quelqu’un, bien avant qu’il ne se rende compte dans quel merdier il c’était fourré. Il entendait le mot peluche à gagner, c’est ce qui lui fit reprendre ses esprits, en quelque sorte, il en avait gagné une, il y à fort longtemps, alors qu’il n’était qu’un enfant, mais il l’avait mise dans le cercueil de sa mère quelques mois après, pour ne pas qu’elle soit seule. Se secouant mentalement la tête et haussant réellement les épaules, il semblait sortir de sa léthargie et se mettait en position, laissant quelques pièces sur le comptoir, visant tel le tueur qu’il était et dégommait une à une les cibles qui bougeaient devant lui à une vitesse folle. Il prenait à peine une à deux secondes entre chaque coups, mais les dix tombèrent les une après les autres, laissant une bouche bée l’arnaqueur du manège, oui, parce que s’en était forcément un, les gosses ne pouvaient jamais gagner, que s’ils déboursaient une somme faramineuse.

« Je suppose qu’elle peux choisir la peluche qu’elle veux ? »L’homme hochait la tête et voila Marcus qui prenait encore sa tête de méchant, se retournait vers Crystal. « Choisis celle que tu veux et… Je suppose que tu en as assez vu sur moi ?»Murmurait-il à son oreille doucement. Elle pouvait dire que ce n’était pas le but, il y avait forcément une part de vérité, à savoir lequel des deux étaient le meilleur dans ce domaine. « Quand tu auras choisi, ça te tente un tour de train fantôme qu’on rigole ?» Marcus faisait des efforts pour être plus… enjoués, même si personnellement, il voulait juste voir si des buveurs de sang ne se trouvaient pas dans les recoins sombres de ses maisons, attrapant les humains comme de vulgaires poches à sang. Il attendait qu’elle choisisse, mais il sentait un autre loup dans le secteur, les odeurs étaient trop mélangées pour savoir d’où elle venait, mais c’était proche, très proche, peut-être même leurs voisins au tir et ne pus s’empêcher de les regarder, surtout la grande brune. Il ne la détaillait pas comme un morceau de chair fraîche afin de se la mettre dans un lit, c'était autre chose, une méfiance surtout des autres loups d'une manière générale, mais il sentait également des picotements comme à chaque fois qu’il croisait un loup sur son territoire et ne put s’empêcher de se placer devant Crystal négligemment, histoire de la protéger de la grande méchante louve ? Mais qui allait protéger la jeune prime de Marcus ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nina Honor Grayson

More about me
Messages : 3397
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Wedding Planner
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 13/08/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
25/100  (25/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mar 12 Mar - 7:13

Walk on the Wild Side
- C'est mal de dire des gros mots vous savez. Surtout avec tout ces enfants autour. je sursautais, je ne l’avais ni vu, ni entendu arriver. Je lui souris faiblement et continuais à manger ma barbe-à-papa puis haussais les épaules « Pouah ils doivent entendre des choses bien pire à la télévision ou je-ne-sais-où » je ne m’y connaissais pas vraiment en gosses pour tout vous dire. Je le regardais à présent. Jeune. Mis il devait avoir froid ! Ou alors c’est moi qui délire peut être. Ou c’est moi même qui ait froid aucune idée. Pouah moi et les rapports sociaux ces derniers temps ça se limitait à « bonjour un mot de glace à la pistache s’il vous plait » alors … je souriais doucement me demandant ce qu’il faisait là. Et puis surtout … ce qu’il me voulait. Pas que je sois égoïste au moins de ne pas vouloir partager le banc ou j’avais posé mes fesses hein. C’est un banc public, il ne m’appartient pas !

- Vous savez, c'est du sucre qui fond immédiatement quand on le met dans la bouche. C'est pour ça que c'est si délicieux. La barbe à papa. je reportais mon attention sur lui me demandant de quoi il pouvait bien parler, mais il me désignais également le col de mon manteau. Ahhh … j’avais presque oublié … - Le plus simple serait de le lécher. Vous voulez que je vous aide ? je le regardais avec des grands yeux écarquillés. Heuuuuu. Qu’est ce qu’il faut répondre dans une situation pareille ? J’arquais un sourcil. « Heuuu » je lui tendais mon bâton de barbe à papa « Tu veux pas plutôt un morceau de celle là ! » Ahhh … fraîche et innocente Nina …

Et puis j’entendis une voix très connue –de moi même- surgir derrière le jeune homme. Logan il me faisait un clin d’œil et je ne répondis pas mais je comprenais qu’il venait me « sauver ». Pfff, je n’étais même pas capable de me sauver moi même. Je suis assez pitoyable parfois ! « Hey pourquoi tu n’es pas restée pour me regarder tirer. » j’ouvrais la bouche surprise, ou faussement surprise. « Regarde ce que j’ai gagné au stand de tir ou tu m'avais laissé. » Il portait une grosse peluche. Ca au moins je ne m’y attendais pas et ma surprise ne fut cette fois-là pas feinte ! « ouaaaaaah ! » je souriais plein d’étoiles dans les yeux. « C’est génial ! » je me levais et pris Logan dans mes bras. J’allais partir avec lui quand je me retournais vers le jeune homme et lui donnais le reste de ma barbe-à-papa. « Tiens tu peux la prendre si tu veux » ce n’était ni méchant. Ni ironique. Je ne l’étais pas souvent. Voire jamais. Juste qu’il semblait vouloir de la barbe-à-papa, alors pourquoi jeter la mienne à la poubelle si quelqu’un d’autre pourrait la manger.

Je m’éloignais de quelques pas et serrais le bras de Logan. « Elle est superbe cette peluche ! » toute sourire je marchais avec lui et croisais le regard de Whisky. Mon sourire tomba tout de suite. En fait … je ne savais pas quoi faire. Accrochée à Logan mes pas me menaient pourtant vers Whisky. Bon sang Whisky il y avait tellement de choses que je devais lui dire. Mais … je le ferai quand on serait tout les deux hein ? Nous étions déjà devant lui et je me fendais à nouveau d’un sourire. « Whisky, je suis ravie de te voir ! » me tournant vers Logan j’entrepris de faire les présentations. « Logan je te présente Whisky. Whisky je te présente Logan. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mar 12 Mar - 8:00



La jeune femme sembla décontenancée et c'était plutôt normal sachant qu'un inconnu offrait de lécher son manteau pour le nettoyer. Spontanément et intelligemment, elle proposa plutôt un morceau de la barbe à papa encore sur le bâton. Annie pensa être gentil en proposant de nettoyer le manteau de la jeune femme mais il s'illumina à la vue de la masse mousseuse et rose.
- Oh oui ! Je peux ? Merciii ! s'excita-t-il comme un enfant.
Il oublia le manteau et prit une petit pincée de sucre léger. Il la plaçait dans sa bouche lorsqu'un homme apparu et s'adressa à la dame à la barbe à papa. Il exhiba une grosse peluche qu'il venait d'attraper et quasiment en même temps que la jeune femme, Annie s'extasia.
- Ouaaaaaaa ! C'est trop génial ! s'exclama-t-il avec excitation mais alors que la femme se jeta dans les bras de l'inconnu, Anthony comprit que la peluche n'était pas pour lui. Bien sûr, pourquoi un pur inconnu lui céderait-il son prix ? L'adolescent eu une moue discrète mais garda son petit sourire.
La jeune femme sembla remarquer la déception du jeune ou alors simplement animée de gentillesse, elle lui tendit sa barbe à papa. Annie s'illumina à nouveau comme si on lui offrait le plus beau des cadeaux.
- Vraiment ? Wouah merci ! Merci beaucoup ! s'exclama-t-il d'une petite voix rayonnante de bonheur alors qu'il prit le bâton avec précaution.
- Merci encore ! Amusez-vous bien ! les salua-t-il avec entrain en faisant un signe de sa main libre au couple qui s'éloignait vers un homme aux airs plutôt effrayants.

Restant assit sur le banc, Annie se délecta joyeusement de sa barbe à papa. Il avait toujours aimé ça. La texture était si étrange et le goût si délicieux. Mais alors qu'il pinçait doucement le volume rose, un détail le surprit. Le sucre ne fondait pas entre ses doigts. Il mit un certain temps à comprendre que c'était parce que son corps n'avait plus la chaleur des être vivants et éclata doucement de rire avant de mettre sa pincée dans sa bouche. La salive lui permit de se délecter de la friandise comme n'importe quel être humain. Mine de rien, c'était plutôt pratique de pouvoir toucher la barbe à papa sans qu'elle s mettre à fondre et à coller sur tout. Animé par une idée, Annie eu un petit sourire mutin. Tenant sa barbe à papa devant lui, il y enfouit son visage pour croquer dedans à pleine dents sans craindre de s'en mettre plein la figure. Bien sûr ce qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'il s'en mit plein les cheveux.

Enfin, si vous voyez un ado blonds aux airs un peu ahuris mais heureux assit sur un banc avec de la barbe à papa dans les cheveux, c'est Anthony Ownerstin. Si l'envie vous prend de venir lui parler, le draguer, ou simplement aider le pauvre idiot à enlever la barbe à papa de sa chevelure, approchez ! Il ne mords pas... Façon de parler.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Maligna O'Neal

More about me
Messages : 187
Localisation : Irlande
Age du Perso : 22 ans en apparence, 127 en réalité
Arrivé(e) le : 22/11/2012


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 1:05

Walk on the Wild Side

« Allons y oui ! » mon bras fermement autour du sien je prenais la direction de cette fameuse foire foraine. Où fête foraine. Je ne sais pas réellement comment on doit la nommer. Mais quoi qu’il en soit on y allait. Mes narines étaient déjà ivres de sucre. Et nous n’avions fait que garer la voiture. Sens de vampire oblige. Et puis également le sang. Le sang humain. Je devrais essayer de me contrôler ce soir. J’avais bu ce soir avant de partir. Mais … Rien que sentir ces humains … j’inspirais un grand coup. Puis essayais de ne pas paraître trop … étrange aux yeux de Zirah. Non il ne fallait pas qu’elle le sache. Elle m’en voudrait sinon. Je ne pouvais pas le lui dire. Pas ici. Pas comme ça. Il faudrait bien pourtant que je le lui dise. Elle m’en voudrait certainement plus si elle ne l’apprenait pas de moi … Je soupirais puis mis mon sourire sur mon visage. Le sourire de la séductrice. Voluptueuses. Nous étions deux, et nous étions douées à ce jeu là. Les gens se retournaient déjà un peu sur nous. Un large sourire ornait mes lèvres alors que je jouais la hautaine qui ne daignais pas leur adresser un regard. Alors que non. Au contraire, je les observais beaucoup.

« Tu as une idée de ce que tu veux faire ? » je souris doucement puis mon regard se posait sur le jeune homme sur le banc. Vampire. Je grognais doucement. Il y avait aussi des lycans dans le coin. Ça se sentait … Hm … il s’amusait … Avec une barbe à papa. Je la désignais de la tête à mon amie et laissais mes pas glissant m’approcher de lui. Arquant un sourcil je lâchais le bras de mon amie quelques secondes pour m’asseoir à ses côtés sur le banc. Croiser mes jambes et prendre entre mon pouce et mon index un petit peu de sucrerie que je mettais dans ma bouche immédiatement. « On ne t’as jamais appris à ne pas jouer avec la nourriture !? » Il n’était pas Reynard. Je l’aurais tout de suite su. Il ne restait donc que deux solutions : Servantès. Ou alors … Les vampire du clan de … Celle-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom … mais je doute de l’avoir vu avec elle … « Ta matri ne t’as pas enseigné les bonnes manières ? » chuchotais-je avant de regarder Zirah.


code kusumitagraph | ex nihilo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 1:59

Sans vraiment d'idées sur ce que je pouvais faire, sur ce que nous pouvions faire, je ne lachais néanmoins pas le bras de Maligna. Jusqu'a ce qu'elle ne me lache, elle, alors que nous nous étions approchés d'un vampire doté de barbapapa. Tiens, je ne l'avais jamais remarqué celui la. Plutot croustillant, du moins il en avait l'air. Mais, je preferais jouer avec les humains qu'avec les vampires... D'autant plus, qu'il m'avait tout l'air d'être un Servantès. Mauvaise frequentation, Mauvaise fréquentation... Mais nous nous en étions quand même approchées. Et je m'asseyais doucement sur les genoux de Maligna, la forçant à décroiser ses jambes, m'installant donc à coté de lui et prenant à mon tour un peu de ce truc sucré. « Un peu.. Gluant, mais pas mauvais. » Ça n'avait pas beaucoup de saveur, comme tout ce que nous pouvions manger, mais je sentais la consistance.. On aurait dit que ça fondait sur la langue.

Et alors que Maligna commencait à lui parler moi je m'interessais aux gens autour de moi, et aux choses plus proches, tiens... Il avait de la barbe à papa [ Miracle j'ai reussi à l'ecrire... Tout accroché c'est la serie télé en fait ] collée dans les cheveux. « Hum.. Ne bouge pas joli garçon, ça risque de tirer un peu. » Et subitement je sortais un petit peigne de mon sac, commençant à lui demeler les cheveux comme un gamin qui s'y serait coincé du chewing gum. C'était... étrange peut être, mais ça m'occupait. Et c'était une activité comme une autre. D'autant plus que j'écoutais comme ça ce qu'il aurait a dire à mon amie. Et puis, c'était amusant ! Quoi... ? On faisait connaissance comme on pouvait non. ?

C'était vrai cela dit que nous devions sembler une étrange assemblée sur ce banc la, mais soit. C'était ainsi, une chose était sure, nous ne laissions personne indifferent. Bah, on avait juste l'air un peu bizarre, mais on avait des jolies jambes, et des jolis corps... Et puis, au moins on faisait quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 3:06



Jouant avec sa délicieuse barbe à papa, Annie ne vit pas arriver les deux femmes. Séduisantes et prédatrices, elles attiraient pourtant pas mal de regards. L'adolescent ne les remarqua que lorsqu'elles vinrent lui piquer une pincée de sa sucrerie. Il n'était pas radin et plutôt ravi que de nouvelles personnes viennent lui parler, il les accueilli avec un sourire.
Celui-ci diminua un peu lorsque l'étrangère lui fit la leçon d'un air un peu provocant. La jeune femme n'avait pas l'air des plus commodes et si ça n'était pas pour faire ami ami qu'elle était venue s'asseoir près d'Annie, peut-être avait-elle de plus sombres ambitions. Se mordant l'intérieur de la joue, Anthony détailla les étrangères. Elles étaient belles, si belles qu'elles paraissaient menaçantes. Ce n'est que lorsqu'il se rendit compte qu'il n’entendait pas le doux rythme de leur coeurs qu'Annie comprit qu'il s'agissait de consoeurs vampires.
Elle s'approcha de lui et il se pencha en arrière, animé par la peur idiote qu'elle puisse le mordre. Lorsqu'elle mentionna la Matri d'Anthony, le blondinet eu un petit frisson. Il était comme un enfant à qui on menaçait d'appeler la maman.

- Vous connaissez ma Matri ? demanda-t-il curieusement car il savait qu'il n'avait jamais vu ces jeunes femmes auparavant. Il avait embêté tout ceux appartenant à son clan, elles n'étaient donc pas des Servantès. Mais Annie n'était pas du genre à animer les rivalités entre clans. Déjà, il n'était pas très au courant de la situation des vampires en dehors de son propre clan car il ne s'y intéressait pas du tout. De plus, dans le cerveau simplet d'Anthony, il n'y avait de place que pour la distinction humain = nourriture et vampire = ami.
- Je lui ai proposé de venir avec moi à la fête foraine mais elle n'a pas voulu. Elle est toujours tellement occupé... Pourtant c'est- commença-t-il mais il fut interrompu par la seconde vampire qui avait sortit un peigne et s'était mit à lui dénouer les cheveux et à ôter les filaments de barbe à papa.

Docilement, Annie se laissa faire même s'il était un peu intrigué. Il se rendit compte qu'il aimait beaucoup qu'on lui peigne les cheveux et songea présenter cette pratique à Dusty ou Jenna ou Sinnéad ou même Isis qui était sûre de l'envoyer balader sans tarder.
- Merci. dit-il d'une petite voix juvénile. Doucement, pour faciliter la tâche de la coiffeuse, il vint poser sa tête blonde sur ses longues jambes.
- La fête foraine c'est marrant. dit-il tranquillement sans vouloir faire autre chose qu'une simple constatation. On lui permettait d'aider à installer, on lui échangeait des sucette, on lui offrait des barbes à papa et on lui coiffait les cheveux. Annie était un peu déçu de n'avoir réussi à traîner quelqu'un avec lui à la fête foraine mais finalement, même seul, il s'amusait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Maligna O'Neal

More about me
Messages : 187
Localisation : Irlande
Age du Perso : 22 ans en apparence, 127 en réalité
Arrivé(e) le : 22/11/2012


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 3:39

Walk on the Wild Side

Je souriais en voyant Zirah venir s’installer sur mes genoux. Ce n’était pas rare. Nous étions proches. C’était indéniable. Et nous n’avions rien à faire de ce que l’on pouvait penser de nous. Je savourais cet espèce de nuage rose. Pas vraiment de gout, hormis le gout du sucre très prononcé. Les humains devaient prendre plein de kilos en mangeant ce genre de choses. « Un peu.. Gluant, mais pas mauvais. » je la regardais et hochais de la tête en signe d’approbation « Hmm Mhhh » j’attendais pas l’avis du genre homme pour y piocher de nouveau. C’était bon. Et délicat.

Vous connaissez ma Matri ? je partis d’un éclat de rire sincère mais assez fort. Oui je ne suis pas des plus … discrète. « Très certainement » que ça soit Raven ou bien Isis. Je les connaissais. J’était beaucoup plus proche que je ne le devais des Servantès. Je lui souriais espièglement et pris une troisième fois de la barbe-à-papa. Je lui ai proposé de venir avec moi à la fête foraine mais elle n'a pas voulu. Elle est toujours tellement occupé... Pourtant c'est- je souriais doucement. Zirah avait sorti un peigne et commençais à le peigner doucement pour retirer la sucrerie de ses cheveux. « Hum.. Ne bouge pas joli garçon, ça risque de tirer un peu. » je souriais doucement puis posais ma main sur sa nuque quand il posait sa tête sur les genoux de mon amie. Doucement je laissais ma main vagabonder dans ses cheveux et enroulait mes doigts autour de certaines mèches. « Je ne crois pas que ça soit des activités de Matri ce genre de … » je regardais autour de nous, les gens qui nous dévisageaient. Comme si nos attitudes les dérangeait. Passez vos chemins braves gens. « … choses … » je souriais doucement de nouveau. Merci. je posais mes yeux sur lui avant de demander simplement. « Et cette sucrerie délicieuse elle a bien un prénom … non ? » il était la sucrerie en question. La fête foraine c'est marrant. je continuais à caresser doucement ses cheveux mèche par mèche pour les remettre en place après que Zirah ait retiré les morceaux indésirables. Je pris de mon autre main un petit peu de barbe-à-papa. « Moi c’est Maligna. » puis je présentais le morceau de bonbon devant sa bouche pour qu’il le mange.


code kusumitagraph | ex nihilo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 4:00

Le blondin ne semblait pas dérangé le moins du monde que nous nous soyons incrustées sur son banc. Non, même si au départ la question de Maligna l'avait semble il legerement refroidi, le sourire était bien vite revenue, et tandis que mon amie parlait, m'intriguant d'ailleurs légerement sur la manière dont elle connaissait la matri des Servantes - enfin, je ne disais rien... Si elle avait des choses à me dire elle le ferait non - moi je m'occupais des cheveux de notre nouvel ami comme si il était la derniere barbie à la mode. Cela dit, je ne m'étais jamais interessée aux barbies, je preferais les jouets quand ils étaient vivants, et de preference plein de sang. Bon. Il n'appartenait pas à la catégorie des vivants manipulables, mais il était quand même jeune et tout fringuant et ça serait amusant de l'avoir pour poupée. D'autant que son corps fort agréable à regarder devait être assez... fort et resistant pour certaines pratiques. Comment ? Mais je ne disais rien moi voyons. D'ailleurs je ne disais rien, du tout, c'était Maligna qui l'allumait plus qu'autre chose avec ses légeres subtilités.

Doucement moi, je finissais ses méches, caressant délicatement ses cheveux, comme si ils étaient précieux. Nous ? Nous étions peut être dans un nuage, la tête du charmant jeune homme sur mes genoux, Moi sur les genoux de Mali, et nos mains à toutes les deux dans ses cheveux tandis que nous le carressions et le coiffions. Ça avait un coté dérangeant, sans être obscène, et heureusement qu'il commençait a se faire trés sombre et que les enfants n'étaient plus les parties principales de la fête. Ce qui n'empechait pas des gens ... coincés de nous regarder comme si nous nous violions. Oh l'envie de sortir les canines, pas pour les mordre non, mais juste pour leur faire peur. Enfin, je me retenais... Et j'esperais bien que mes camarades se retiennent aussi. Maligna et moi etions des Reynard, nous ne ferions pas de mal aux humains comme ça. Ça n'en valait pas la peine. Ça n'était pas comme ça que nos mères nous avaient élevées. M'enfin.

Une sucrerie hein... ? Maligna n'était pas trés discrete avec son genre de rentre dedans, et je me sentais légerement écartée de la conversation. Mais je préferais agir plutot que parler, et je ne rajoutais donc rien, jusqu'a ce que le jeune homme ne s'exclame que les fêtes forraines étaient cool. J'hochais distraitement la tête. « Je trouve aussi. » Un franc sourire, je me penchais doucement pour deposer un baiser sur le front de notre ami et je rangeais mon peigne. « C'est fini ! Tes cheveux sont tous propres ! » Au moins ça.. C'était fait. Restait à faire quelque chose d'encore plus interessant maintenant. Voyons, nous étions trois, ça ne devrait pas être dur à trouver.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 4:31


Walk on the wild Side



Servantès's story



- Annie ? silence. Annie ! toujours rien. Anthony Jonathan Ownerstin ! hurlait Dusty depuis sa chambre, mais en vain. C'est pas vrai.. où est ce petit idiot. maugréait-elle en se levant de son lit.

La vampire sortait de sa chambre pour se rendre dans celle de son protégé visiblement absent. Elle soupirait fortement, puis s'approchait de son lit débraillé pour prendre un petit flayer posé là. La fête foraine, évidemment. La Servantès levait les yeux au ciel, puis elle allait dans le hall pour visser sur sa tête son chapeau haut de forme assortit a sa tenue des plus excentrique et raffinée. Pourquoi pas. Ce genre d'évènement était bondé de gens insouciants et enivrés par les effluves de la joie qui les rendaient d'autant plus agréables à piéger. Et puis, il y avait des années qu'elle n'était pas montée dans une grande roue, comme celle de Paris, derrière le Moulin Rouge. Diable ce qu'elle en avait passé du temps, là-haut ! Mais le moment n'était pas au nostalgiques souvenirs et, droite et fière, elle s'en allait pour le lieu-dit.
Une fois arrivée, Dusty affichait un sinistre rictus sur ses lèvres rosées et elle allumait l'une de ses longues cigarette de jeune dame huppé. Elle aimait jouer les mondaines au milieu du petit peuple et ne s'en cachait pas. Elle savait que d'autres vampires, comme Anthony, seraient là, ainsi que ces chiens enragés, adorateurs de la lune. Mais peu importe. Qu'ils sachent tous, c'était le but recherché. Après quoi, Dusty s'engageait dans les allées, marchant comme si le temps ne comptait pas mais marquant chaque pas de sa prestance. Qu'ils étaient pitoyables, tous. Hagards et surexcités à l'idée de s'amuser. Quelle aberrante hygiène de vie ! La vampire se permettait un léger rire lorsque, discrètement, et de ses longs doigts agiles, elle trouait le sachet du poisson rouge qu'un petit garçon semblait fier d'avoir gagné. Qui serait l'heureux élu ? Il y avait un choix si vaste que Dusty ne savait quelles palpitations écouter. Ses sens étaient tous animés et elle frissonnait déjà. Puis soudainement, Annie. Devant elle. Il était assit sur un banc aux côtés d'une jeune demoiselle au physique ravageur. D'emblée, ça ne lui plaisait pas. Dusty tirait une longue bouffée sur sa cigarette longiligne puis elle marchait comme sur un tapis rouge jusqu'au banc.

- Et bien.

Dusty jugeait un instant du regard la femme posée à côté de son petit serpent, puis elle esquissait un fin sourire hypocrite en gratifiant du même regard l'autre femme présente et apparemment Reynard aussi. Fades vampires...

- Tu ne me présentes pas, Annie ? dit-elle en s'asseyant à côté de ce dernier qui se trouvait alors encerclé.

Elle aimait souvent penser comme l'illustre Caligula. "Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent".
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 5:22

Cet après-midi, j’ai fait d’intéressantes découvertes en la personne d’Annie. Tout comme moi, il s’intéresse aux vampires mais par la précision des traits du vampire. Par cela, il a soulevé une excellente question : cette précision résulterait de faits réels pour qu’elle véhicule de la puissance au mythe ? Je ne pouvais pas parler plus, je suis donc passée par la voie de secours, l’Histoire. Ou plutôt des icônes historiques comme le comte Dracula descendant de la soif de sang du conquérant Vlad Tepes. Outre cette charmante discussion, j’ai eu de nouveau cette sensation de peur, d’effroi. Revenons aux origines de ceci, à ma première rencontre avec Adrian. Pour autant que je sache, je l’ai toujours mis pour le compte de l’émoi sachant mes antécédents. La seconde fois était avec Chad ou plutôt mon agresseur. Mon corps manifesterait-il des signaux visant à conserver ma survie ? Pour Adrian, cela ne tient pas debout, avec mon agresseur, il est normal que ça m’arrive mais pourquoi Annie ?

Je pars dans des suppositions, il faudrait donc que je surveille de près mes réactions et que je les répertorie. Après cela, je pourrai donc faire des parallèles. Il y aura sans doute toujours une inconnue dans l’équation.

Adrian.


Une fête forraine ? Pourquoi pas ? Son père visiblement s’inquiétait pour elle. Etudier, c’est très bien mais il faut savoir décompresser qu’il disait ! Gwen était captivée par ses recherches mais une chose la motivait pour consentir à obéir à son pater. Annie devait y être et vu son enthousiasme contagieux, son petit doigt lui disait qu’il ne serait pas seul. Après tout ? Ce serait une bonne occasion de faire des recherches et de connaître d’autres personnes. Après tout, plus elle rencontrerait des gens, plus elle aurait de données pour vérifier ses hypothèses. Devant son journal d’investigations, Gwenie soupira, n’ayant pas l’impression d’avancer plus que ça. Il lui fallait une bonne dose de rire et souffler un peu. Elle avait dîné tôt, son père regrettait de ne pas pouvoir l’accompagner à la fête d’octobre. Il travaillait si dur pour eux et pour lui donner du courage, Gwen lui fit un thermos de café bien serré comme il adorait.

- Et voici ! Mais ne force pas trop sur la caféine non plus !
- On surveillerait ma santé ? plaisanta Alan, son père.
- Qui le ferait ? Je veux dire, à part Meg et moi ? Allez ! File ! Et reviens le plus tôt possible et envoie-moi quelques messages, papa !
- C’est promis ma chérie, dit-il en embrassant le front de sa fille.

Cette dernière rougit un peu, fière de s’occuper de lui au mieux, regrettant à moitié qu’il ne veuille pas d’une autre femme à ses côtés. Quelque part, elle pensait qu’il ne s’en était pas remis encore. Elle non plus d’ailleurs, cependant, cela restait deux combats différents. Il s’agissait de l’amour de sa vie, avec qui il voulait vieillir. Quand tout se passe bien pour vous, impossible qu’un jour, vous vous surprenez à enterrer celle que l’on aime. Déjà, il avait fait beaucoup d’efforts pour lui lâcher la bride et elle aussi. Il ne s’agissait nullement de confiance, Gwen était une fille très sage et droite. Il avait peur qu’un autre officier de police vienne taper à sa porte de nouveau.

Depuis, elle ne sortait jamais sans outils de défense. N’ayant jamais été forte et adepte de la maladresse, Gwen dut abandonner l’idée d’adopter les arts martiaux. D’ailleurs, contre des vampires, c’était bien inutile.

Peu importait, elle prit son sac à dos, en sortit les livres pour ses prochains cours à ses élèves et mit ses armes dedans en inspectant ses deux pieux de palmier. Elle avait eu tellement de mal à s’en procurer. Du palmier en Irlande, sérieusement ? Heureusement, sa grand-mère Dergnat O’Maley, savait où trouver. Sa grand-mère savait tellement de choses. Celle-ci était sans doute la plus surprenante. S’en retournant à son bureau en se cognant le coude dessus, Gwen se mit à écrire un post-it pour appeler sa grand-mère. Peut-être pourrait-elle l’aider dans ses recherches.

Et pour qu’elle puisse être reconnue, Gwen remit la même veste rouge à capuche et son écharpe écru. De nouveau, elle compta son argent sans doute pour une crêpe ou une autre friandise.

Dehors, il faisait froid et Gwen se dépêcha de se rendre à la foire histoire de s’abriter dans une atmosphère plus confortable et plus chaude.

Enfin, la fête battait son plein, beaucoup de familles s’y étaient rendus, des enfants emmitouflés à cause du petit vent frais qui était calmé cette soirée laissant la pleine lune à l’honneur. Même avec les lumières de la fête, rien n’entachait sa beauté. Gwen fit juste un tour des stands d’abord et avec un peu de chance, elle pourrait y trouver Annie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Mer 13 Mar - 6:20



En effet, les Matris étaient des créatures bien étranges. Annie se souvenait la première fois que Michael l'avait amené auprès d'Isis. Il n'y était pas allé très stressé mais à l'instant où ses yeux d'adolescents avaient croisés ceux de cette femme, il avait sentit qu'elle était différente. Etant devenu vampire depuis peu, il se sentait imbattable, immortel, même face à Michael qui était son mentor. Mais devant la Matri Servantès, Annie ne faisait pas le fier. Il s'était sentit fondre et revenir à l'état d'enfant, surplombée par une adulte responsable qui savait bien plus de la vie. Elle l'avait accepté, toléré et en l'acceptant au sein du clan l'avait sauvé, éduqué et protégé. C'était une figure supérieur et il était vrai que la voir rire et sautiller parmi les être humains et profiter de bonbons et de peluches aurait brisé le mysticisme.
Mais Annie trouvait aussi cela triste. Personne ne devrait passer à côté de la tonne d'amusement que représentait une fête foraine ! C'était pourquoi il avait consciencieusement harcelé ses camarades de clans pour les pousser à venir, sans grand succès. En tout cas c'est ce qu'il avait cru car à l'instant même Dusty était en chemin pour le rejoindre.

- Barbe à papa. expliqua-t-il à la question de la vampire, pensant qu'en parlant de sucrerie délicieuse, elle parlait effectivement de sucrerie délicieuse. Il ne comprit qu'elle lui demandait sont prénom que lorsqu'elle lui donna le sien.
- Oh ! Annie ! C'est Annie ! répondit-il alors avec enthousiasme. Il s'apprêtait à se relever mais l'autre femme vint déposer un petit baiser sur son front. Il eu un petit rire de bébé comblé et se passa la main dans les cheveux. En effet, tout propre.
- Ha ! Merci beaucoup ! s'exclama-t-il avec un sourire radieux.

Une voix plutôt ferme et glaciale vint interrompre leur petit moment de joie mais reconnaissant celle de Dusty, Anthony s'illumina et lu sauta dessus. Il se serra contre elle comme un enfant alors qu'elle jugeait les deux étrangères du regard.
- Dusty ! J'ai cru que tu viendrais pas ! Mes cheveux sont tous propres ! s'extasia-t-il avec enthousiasme. La journée ne pouvait être meilleure.
- Voici Maligna et... et ?il se rendit compte qu'il ne connaissait pas le nom de l'autre jeune femme qui était pourtant celle qui lui avait si gentiment et soigneusement peigné les cheveux.

- Je viens de les rencontrer ! Elle sont super gentille ! Et elles aiment la barbe à papa ! Tu veux de la barbe à papa ? J'en ai ! C'est une femme qui me l'a donné, elle en avait sur son manteau mais après son ami est venu avec une suuuper peluche et ils sont partis. Tu crois que je pourrais gagner une peluche comme ça moi aussi ?
Annie, au comble du bonheur déblatéra toute son aventure à une allure de petite fille surexcité. Il ne captait pas du tout la tension qu'il pouvait y avoir entre Dusty et les deux autres vampires, ni toute autre sorte de tension d'ailleurs. Ils étaient dans une fête foraine, quelle genre de tension pouvait-il y avoir, franchement ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Jeu 14 Mar - 0:05


Walk on the wild Side



Servantès's story



Annie avait sauté sur Dusty dès qu'il l'avait vue, mais la Servantès n'avait pas bougé d'un millimètre, ses yeux plantés sur les deux créatures parlant a son petit protégé. Elle se tenait droite, et toujours avec ce sourire dérangeant mais raffiné. Elle savait. Elle les avait reconnues, et elles aussi. Annie présentait la première sous le nom de Maligna et le sourire de Dusty ne fit que croître un peu plus.

- Je vois que tu te fais toujours autant d'amis, Annie. remarquait-elle.

Mais le jeune vampire continuait, lui avouant qu'elles étaient gentilles et qu'elles aimaient la barbe-à-papa. A cette remarque, Dusty haussait légèrement les sourcils puis prenait une bouffée sur sa longue cigarette avant d'émettre un petit rire distingué mais vraisemblablement moqueur.

- Bien évidemment qu'elles aiment la barbe-à-papa. Les lapins aussi, et toute autre créature de substitution. Après tout, c'est ça les Reynard.. ça aime les friandises et les bonnes choses, tant que ça ne touche pas un humain.

Provocation.
Dusty soutenait le regard de chacune des deux jolies vampires tandis qu'Anthony continuait en lui racontant qu'une femme lui avait donné sa barbe-à-papa après qu'un homme soit venu lui apporter une énorme peluche. Visiblement, il en voulait une et le lui demandait. Mais la Servantès n'écoutait pas réellement ce qu'il lui disait, bien contente d'être tombée sur deux Reynard apparemment prête a sortir les crocs elles aussi. Mais il y avait des fois où la vampire préférait la diplomatie aux grands gestes, et elle savait parfaitement ce qu'elle faisait.

- Bien sûr Annie. Tu pourrais même gagner deux jouets si tu es sage. finissait-elle en laissant tomber son sourire pour laisser place a une expression des plus glaciale et carnassière.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous] Jeu 14 Mar - 7:35

Le jeune Servantes n'avait rien du dangereux prédateur que les Servantes étaient en général. Il était même plutot chou, comme un petit garçon, ou plutot une petite fille. Et alors qu'une nouvelle femme, plus... dangereuse à ce que j'en ressentais s'approchait de nous, son temperament pourtant ne changea pas. Il nous la présenta comme étant Dusty, et nous présenta comme deux presqu'amies à lui. Un peu comme un enfant promenerait son ours en peluche pour le montrer à ses camarades. Quelque chose comme ça oui. Je me mordais un peu la lèvre, laissant glisser ma langue sur mes canines en un tic nerveux que j'avais depuis des années et je me retenais de rire un peu devant sa moue enfantine. La femme elle, ne semblait pas trés... ravie, je m'en fichais. Je me contentais de prononcer mon nom, quand on l'attendait.

« Zirah. » Un leger sourire, je me redressais, non sans pourtant lever mes fesses des cuisses glacés de ma meilleure amie. La tension entre la femme, provocatrice et ses histoires de petit lapins, et Maligna était palpable. D'ailleurs, moi même, je crevais d'envie de lui répondre, mais j'attendais. Quelques secondes. Le temps qu'Annie lui explique sa journée qui visiblement était bonne. Sa provocation était elle tombée dans le néant... ? Non. Mais si elle le croyait ce n'était pas plus grave, aprés tout, le silence était lui aussi une arme acceptable. Qu'elle pense ce qu'elle voulait, au moins... Nous, nous n'avions pas honte en nous couchant n'est ce pas ? Nous ne serions pas responsables de génocides. Et oui, je me sentais superieure parce que j'étais une Reynard. Parce que je ne touchais pas au sang humain.

Doucement je me levais, entrainant Mali avec moi. « Nous devrions laisser notre nouvel ami et sa copine castratrice ensemble, j'ai vu un joli petit lapin dans un des stands, j'aimerais bien que tu me le gagnes si tu veux bien ! » Je faisais un peu l'enfant, mais d'un ton tout a fait Narquois. Ohhh Zirah, tu es une mauvaise fifille. Oui. Mais c'était tellement bon parfois. Peu à peu je perdais mon regard sur les gens autour de nous, tiens, elle était mignonne la blondinette la bas, machinalement je me léchais les lèvres d'un air interessé. Oui, c'était... Interessant. Je ne disais cependant rien.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous]

Revenir en haut Aller en bas
 

SCENARIO V — Walk on the wild Side [Tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Let's get started :: Tableau d'Affichage :: Les Evenements :: Scénario V : Fête foraine d'Octobre-
Sauter vers: